Chronique d’un EHS, chelation therapy

chelation

Hier, c’était la réunion de l’association Arehs. 3 heures de route pour y aller, 3 heures pour revenir et 3 heures sur place. Je suis complètement givré. Le covoiturage que j’avais organisé s’est désintégré le matin même et la tente que j’avais prévu de présenter ce jour-là n’était pas terminée. Bref, une journée qui démarre sur les chapeaux de roue mais je reste dans mon « EHS positive attitude ».

La tente n’est pas terminée pour une raison propre aux EHS : « comment travailler chez soi dans un environnement électromagnétiquement pollué à l’extrême ? ». C’est le dilemme que rencontre la dame EHS qui s’occupe de la couture. C’est vrai que quand elle était chez moi, le problème ne s’est pas posé. Bref, passons sur ce contretemps et réjouissons-nous plutôt de l’accueil positif du projet.

Les réunions de l’Arehs commencent toujours par un petit tour de table où chacun expose rapidement son cas. A chaque fois, je suis sidéré par les histoires des gens et du parcours de souffrance enduré par chacun. Ces témoignages sont aussi une découverte de la diversité des pathologies associées à tort ou à raison au problème des ondes. Chacun trouve des solutions et expérimente en fonction des solutions glanées çà et là. Parmi ces solutions, on a beaucoup parlé de chélation et d’enlèvement d’amalgames dentaires avec les inconvénients liés à ces techniques et les précautions à prendre. Pour une fois moins de grigris et de régimes alimentaires sauf une proposition de réduire le chocolat à laquelle je me suis totalement opposé. Dans l’ensemble, cela ressemble énormément à un échange facebook en live.

On rencontre de nouvelles personnes qui découvrent les viscicitudes de leur nouveau statut d’EHS et des vieux roublards, comme moi, complètement blasés comme des anciens combattants ayant fait toutes les guerres.

J’ai proposé de créer une force d’achat et de tenter de négocier auprès des fournisseurs connus de meilleurs prix pour les membres de l’association entre-autre pour les voiles et la peinture qui restent pour moi les meilleurs moyens de protection mais qui sont hors de prix dans un marché sans concurrence véritable. Rendez-vous à la prochaine séance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s