Chronique d’un EHS, la fin de la plainte

Il y a un livre qui trône sur ma table de nuit depuis plus de 15 ans et qui m’a beaucoup influencé dans mes démarches en hypnose, c’est « La fin de la plainte « de François Roustang. Lui et Paul Watzlawick (dont je parle dans une autre chronique) ont été mes maîtres à penser durant de longues années et ont inspirés directement mon approche de l’existence. J’étais mal foutu depuis la naissance et tout était prétexte à échapper aux corvées et aux dures réalités de la vie. Ma mauvaise santé était devenue ma carte de visite qui excusait tout. J’aurais pu continuer comme ça pendant encore des années attirant automatiquement l’empathie et le « mon pauvre petit chéri ». C’était quelque part très confortable. Puis un jour, ça n’a plus fonctionner, la maladie a gagné du terrain et le bénéfice secondaire de la plainte est devenu un handicap de vie.

Pourquoi je vous parle de ça, je fais un parallèle avec les EHS. J’ai des appels quasi quotidiens maintenant de personnes en souffrance par rapport aux ondes. Je connais la problématique, j’en souffre aussi mais j’ai réussi à en faire quelque chose de positif. Certes, les souffrances physiques sont réelles et incapacitantes, elles conduisent également à l’isolement social et à bien des drames familiaux. Mais d’autre part, cette communauté qui se constitue peu à peu devient une force à travers la solidarité, un apprentissage de notre impact personnel sur notre environnement, une prise de conscience de notre dimension humaine.

Nous avons donc deux choix, continuer à nous plaindre et attirer l’attention de notre entourage ou se servir de cette particularité pour en faire une force de vie et tenter de construire un monde meilleur. Aider l’autre, l’écouter et trouver avec lui des solutions de vie est un objectif qui me permet d’oublier un moment mon propre malheur et de ne plus l’amplifier. Je ne pense pas qu’on changera la réalité qui nous est imposée mais nous pouvons changer notre façon de l’appréhender pour ne pas continuer à en souffrir. Avec toutes mes pensées pour les EHS.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s