Chronique d’un EHS, le miracle

Un tensiomètre buetooth, comment n’y avais-je pas pensé. C’est vraiment pas une bonne idée sans doute. J’ai récupéré de ma fièvre et de mes tremblements et j’ai été chez le médecin pour un petit contrôle. Pour la fièvre, mon épouse m’a littéralement embaumé pendant toute la journée avec des huiles essentielles et la doctoresse a pu constater que cette poussée de température avait complètement disparu. Mais où est le miracle ? Je souffre depuis des années d’une hypertension très sévère que les différents traitements et plusieurs hospitalisations n’ont pas réussi à endiguer. Et aujourd’hui, après 4 mois dans notre refuge, la doctoresse n’en croyait pas ses yeux. Ma tension avait nettement régressé. Elle est toujours élevée mais mes risques d’AVC s »éloignent. C’est vrai, je n’ai plus de palpitations et de douleurs dans la nuque (même si cette maladie est invisible). Notre fuite en Egypte et mon refuge m’ont permis de ramener ma problématique a des normes plus acceptables. Rassurez-vous, je ne vis pas dans une pyramide mais dans une sorte d’Eden. Alors définitivement un tensiomètre en bluetooth, ce n’est pas une bonne idée.

Deuxième miracle, j’ai remis à la doctoresse l’appel des médecins belges (Hippocrate electrosmog appeal) et j’ai eu son écoute. Elle m’a confirmé n’avoir eu aucune formation à ce sujet et pourtant elle est récemment sortie de l’école. Elle en parle à sa collègue au vu de mon examen et des résultats de la prise de tension.

Donc après une journée de M…, j’ai eu droit à une journée de bonnes nouvelles personnelles. On peut y rajouter la confirmation du bon accueil reçu par la délégation dinantaise au collège communal. J’attends de bonnes nouvelles.

Les artifices que l’on met en place aident notre corps a moins subir mais à mon sens ne lui laisse pas l’opportunité de récupérer et de rééquilibrer son homéostasie. Je sais combien il est difficile de dénicher des zones blanches mais sur base de cartes il est toujours possible de trouver des endroits moins exposés. J’ai lu que certains voulaient aller s’établir en Espagne ou dans le sud de la France mais hélas l’herbe n’y est pas plus verte. J’ai un couple d’ami qui part s’établir dans la région d’Alicante, là avec la chaleur, les antennes poussent comme des champignons pour le plus grand plaisir des populations locales. Heureusement pour eux, ils ne sont pas encore EHS.

Trouver des cabinets médicaux protégés des ondes est aussi une mission impossible et ce srait une véritable révolution médicale si les paradigmes changeaient à ce niveau. Pourtant à mon sens, hypertension essentielle (voir idiopathique) et les troubles du rythme gagneraient en explications.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s