Un monde de fous

Hier, j’ai regardé un reportage sur les perturbateurs endocriniens que l’on retrouve partout dans notre environnement et que nous inhalons ou consommons de façon journalière. Même scénario que pour les ondes, négation des autorités et maladies d’origines idiopathiques pour le corps médical. Le défunt doit prouver le lien de cause à effet entre son décès et la cause incriminée. Nous sommes devenus un vaste terrain d’expérience et pendant ce temps là nos élus se chamaillent pour des postes honorifiques, les gouvernements tombent, les démocraties sont bafouées et la forêt brule. Nous dans le même temps, nous essayons de trouver des explications à nos maux, des responsables à nos maladies et des excuses à nos comportements. Nous nous tournions jadis vers la religion et la croyance pour justifier nos destins mais même ça n’existe plus, Dieu a succombé à nos technologies. Nous nous retournons ensuite vers l’ésotérisme, seule explication inexplicable et tellement irrationnelle qu’elle ne peut être remise en doute.

Nous sommes malades des normes établies par les industriels, il ne faut pas chercher plus loin. Oui, je sais, les tests, les analyses prouvent que telle technologie ne dépasse pas la norme légale, circuler, il n’y a rien à discuter. Vous n’êtes pas d’accord, quel titre avez-vous pour contester la norme légale. Vous êtes malades, c’est psychosomatique, prenez des anti-dépresseurs, noyez votre désespoir dans l’alcool, suicidez-vous mais foutez la paix aux braves gens qui travaillent honnêtement pour gagner leur vie et consommer en silence. Et puis, autour des cadavres, il y a toujours les vautours, les rapaces, ceux qui profitent de la misère d’autrui et qui vous vendent chère et vilain des grigris, des gélules, des régimes, des absorbeurs d’onde. Economiquement parlant, ce monde est parfait, il fonctionne admirablement dans un esprit européen de libre échange. Les fumées toxiques ne s’arrêtent plus aux frontières, le nuage de Tchernobyl a enfin pu traverser la ligne Maginot, les tomates et salades de mon jardin sont enfin irradiées dans tous les sens du terme. Les champignons des prairies sont fluos et on peut maintenant les récolter la nuit.

Pour se faire entendre, il faut manifester dans le calme et s’organiser entre nous sans passer par les réseaux sociaux qui sont surveillés. L’individu est sur écoute et enchainé à ses dettes, son emploi, sa voiture et ses habitudes de consommation. « J’aimerais participer mais tu comprends par rapport à mon emploi, mes enfants, mon conjoint, je dois rester en retrait mais je suis de tout coeur avec vous »; ou encore « Je vous soutiens à 100% mais merci de ne pas faire apparaître mon nom. » Tout le monde possède un GSM et l’utilise sans précautions en ignorant volontairement que derrière cette technologie, il y a forcément une antenne. Tout le monde mange des légumes bio ou pas bio en feignant d’ignorer les pesticides dont ils sont recouverts et qui se retrouvent dans les analyses des générations suivantes et dans nos eaux souterraines.

Le fou du Roi est le seul à avoir le droit de se moquer de tout et de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Les ondes et le reste m’ont détraqué le ciboulot et je suis devenu fou, j’ai donc le droit de m’exprimer maintenant sans retenue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s