Et maintenant, on fait quoi ?

On a les idées, on les a défendues, j’ai reçu le travail final de TESLABEL : « http://www.teslabel.be/outils/428-etudes-prouvant-la-nocivite-des-antennes-relais », plus de 30 études épidémiologiques sur les riverains d’antennes (cobayes humains), ainsi que des études de laboratoire à des expositions comparables à celles subies par les riverains. Les preuves sont là, il manque quoi ? La 5G pour démontrer de façon indubitable que l’on avait hélas raison. Mon père aussi avait toujours raison, son problème c’est qu’il avait raison tout seul. Devons-nous créer nous-mêmes un ZAD (une zone à défendre), un ZAD zone blanche ? Devons-nous nous inspirer de la résistance citoyenne de Notre-Dame des Landes ?

Je ne sais plus, je suis perdu. Hier, j’ai fait plusieurs magasins, au départ, j’étais en forme et je vaquais à mes occupations sans faire attention à l’environnement. Grosse erreur, la dernière course pour des graines pour les poules, m’a coupé en deux. J’étais revenu à la réalité des ondes. Palpitations, souffle coupé, mal-être général et fissa retour au refuge pour récupérer. Maux de tête toute l’après-midi avant l’arrivée des orages. « Non docteur, l’humain n’est pas électrosensible, vous avez raison ».

J’ai la chance d’avoir cet environnement refuge pour vite me requinquer mais vous, comment faites-vous ? Je repense à cette dame venue spécialement à la conférence, elle fait comment pour survivre ? Il faudra encore combien d’études et de rats sacrifiés sur l’autel des expériences pour prouver qu’il y a un quand même un début de preuve d’un problème ? Personne n’est responsable, on ne sait plus à qui s’adresser, on a totalement basculé dans une logique économique libérale aveugle. La loi du marché est un véritable règlement de compte comme au Far West.

Revenons à l’idée de lobby citoyen, c’est à dire un groupe de pression qui défend ses valeurs et intérêts auprès des décideurs politiques. Cette notion est bien différente de celle d’un parti politique. J’ai déjà reçu une proposition de texte, allons plus loin et formons un lobby des EHS. Suivant les statistiques et les prévisions, nous représenterions quelques % de la population. Nous avons déjà des ASBL comme AREHS ou TESLABEL qui défendent nos intérêts et qui démarchent des institutions. Nous devons les soutenir et les aider dans leurs démarches plutôt que de continuer à nous plaindre comme moi de nos difficultés. Nos malheurs individuels n’intéressent pas les gens. Il faut combien de morts pour susciter encore un intérêt dans un journal télévisé. Les images des migrants en détresse sur leurs rafiots n’émeuvent plus personne. La déforestation sauvage de l’Amazonie laisse tout le monde de marbre.

Ma première idée, quand je suis rentré dans l’univers des EHS, était de créer une zone refuge, une ZAD, pour les humains et d’étendre ce service avec d’autres personnes qui bénéficieraient d’un environnement sain. Avec les vacances et divers problèmes logistiques (plus d’1 mois pour avoir un plombier), le projet a pris du retard mais je compte bien y consacrer toute mon énergie après le 15/8. Mon corps a beaucoup de mal à accepter sans broncher les normes sanitaires légales actuelles, mais il me dit merci pour chaque seconde passée dans cet environnement dépourvu d’ondes.

On fait quoi ? Vous, je ne sais pas mais moi je continue.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s