Un choix de vie

Il y a 135 ans l’électricité arrivait dans les foyers, qualifiée de tous les maux au départ, elle fait partie intégrante aujourd’hui de notre vie et de notre civilisation. Pourquoi cette introduction ? La technologie GSM est apparue, il y a environ une vingtaine d’année et à évolué jusqu’à devenir un outil d’un usage quotidien. Je lisais dans le journal LE SOIR de ce matin : « Les ventes de smartphones haut de gamme ont augmenté de 50% depuis le début de l’année ».  Cette technologie s’est implantée sournoisement jusqu’à faire partie du quotidien des gens. Je suis un ostrogoth, je n’ai pas de téléphone intelligent car rien ne remplacera jamais l’intelligence humaine. Le fils de 13 ans d’un ami forestier n’a pas de GSM car son père est contre, ce gamin se fait traiter d’homme des cavernes par ses camarades. Il est la risée de sa classe. Non, vous ne pouvez pas me contacter à toute heure du jour ou de la nuit, c’est mon choix et c’est aussi un choix de vie. Si vous voulez utiliser cette technologie, il faut des antennes et plus il y a d’utilisateurs, plus il y a d’antennes et plus la demande augmente en data, plus la technologie devient dangereuse et plus il faut d’antennes. Personne ne veut l’antenne dans son jardin, des fois que ce serait dangereux pour la santé mais une antenne sur une école, ça ne dérange personne à priori et cela rapporte de l’argent pour offrir une meilleure éducation à nos enfants.

Les problèmes de santé avec les lignes à haute tension sont maintenant avérés et pourtant on continue à construire sous et à proximité de ces pylônes.  Et vous , comme moi, nous continuons à consommer l’électricité malgré le coût devenu excessif de cette énergie et des dégâts provoqués à l’environnement pour la produire. Pour faire oublier tout cela au bon peuple, on a inventé l’électricité verte (encore plus onéreuse) et pour gérer au mieux vos consommations, on vous offre un compteur Linky et vous râler. Franchement, vous êtes de mauvaise foi.

Je ne vais pas me faire des amis, mais je constate une incohérence dans les comportements, vous les EHS, d’un côté (ceux que je connais et qui m’envoie des messages avec leur I-phone)) vous râler contre les antennes et l’impossibilité de trouver des zones blanches et d’autre part vous continuer à utiliser cette technologie qui vous fait tant de mal. Chaque utilisateur, chaque abonnement est la source de financement de cette technologie que vous remettez en question, ce n’est pas logique. Vous vous justifiez par le besoin de rester en contact avec vos enfants, par le travail, par le fait que « s’il vous arrivait quelque chose ». Nous avons vécu plusieurs siècles sans cette technologie et la vie a continué. Aujourd’hui notre planète s’effondre, la technologie nuit à la santé et vous les EHS, vous continuez à financer ceux qui vous empoisonne la vie. Soyons cohérent. Pas d’antenne dans mon jardin, pas de smartphone dans ma poche.

Ou alors, je suis Belge, et chez nous, on trouve toujours des compromis à la Belge. Une utilisation raisonnable et sensée de cet outil pour ses avantages, des antennes placées intelligemment avec des puissances respectées et en consensus avec les utilisateurs. Une prise en compte réelle des effets nuisibles de cette technologie et de son impact sur l’environnement. Une information enseignée et diffusée sur l’utilisation cumulée de la technologie des ondes et de ses dangers. Alors peut-être, pourrons-nous trouver un moyen d’intégrer cette technologie et ses avantages dans notre quotidien.

Je ne suis pas un extrémiste, je suis pour le dialogue et la recherche de solutions mais je suis contre les magouilles, les cachoteries et les manipulations. Mes choix de vie sont en concordance avec mes idées. Pas d’antenne donc pas de GSM.

Un jour, j’avais fait venir chez moi un géobiologue bien connu dans la région. Il a commencé à m’expliquer que nous avions des failles sous la maison et que nous vivions sur un réseau. Il est vrai que le lotissement a été construit sur d’anciennes mine de fer. Il a proposé d’installer des appareils pour détourner les mauvaises ondes et rendre la maison saine. J’ai demandé où allait ces mauvaises ondes et il m’a répondu chez les voisins. Je lui ai fait part de mon indignation et il m’a répondu que c’était mon choix et que c’était moi qui payait. Je ne vous raconte pas la fin de la rencontre. Votre WIFI allumé ou votre DECT ont les mêmes effets sur les voisins qui sont peut-être EHS, en avez-vous parler avec eux ? OK, vous ne saviez pas que les ondes traversent les murs et que ces technologies peuvent être nocives. Mais maintenant vous savez.