Belle vue

Dinant est une jolie petite ville touristique située le long d la Meuse. Sa réputation dépasse les frontières grâce à Adolphe SAX et ses couques. Elle est surplombée sur une rive par la citadelle et sur l’autre par le collège Notre Dame de Bellevue. Cette institution accueille des enfants de tous âges et un internat. Son enseignement est réputé et l’écolde s’inscrit dans le développement numérique pour ses petites têtes blondes. Depuis quelques années, cette institution a déjà autorisé l’implantation de 2 antennes relais sur le toit de ses bâtiments (Proximus et Orange) et cela dans la plus grande indifférence générale. Un nouveau projet d’implantation d’un mât de 27 m est en cour de réalisation par l’opérateur TELENET. Ce mât sera situé sur le terrain appartenant à l’école et à proximité d’un terrain de sport et d’habitations privées. Riverains, professeurs, parents s’inquiètent de la situation et se se sont constitués en comité citoyen. Ils n’ont même pas été prévenu, c’est par hasard un ouvrier qui a découvert le projet. Ces citoyens inquiets ont contacté divers organismes dont TESLABEL. C’est ainsi que j’ai participé à une première réunion ce mercredi 24/07/2019.  Nous avons été appréhender la situation sur place avant de se réunir à plus d’une dizaine de personnes. Nous avions connaissance du contenu de la demande et du rapport favorable de L’Issep basé sur des calculs d’incidence et le respect de la norme de 3V/m.

On voit directement que la démarché de TELENET est bien rodée et professionnelle et qu’ils collent parfaitement à une législation réalisée sur mesure pour les opérateurs. Le pylône sera peint en vert pour respecter les effets visuels sur l’environnement. Sur le plan technique et législatif, le citoyen a peu d’arguments pour se défendre. L’ignorance des effets est aussi une arme redoutable. Durant cette soirée , j’ai eu l’occasion de passer au privé chez un des organisateurs et de faire un petit tour de son logis avec mon acoustimètre AM10 et le logiciel electrosmart. La personne avait coupé le WIFI et les résultats étaient des plus alarmants. Plus d’une dizaine de réseau WIFI perceptibles dans l’habitation, un DECT et un CPL. Les personnes se plaignaient de problème de sommeil.

Seule l’information peut sortir l’individu lambda de l’ignorance des effets dévastateurs de ces technologies dont ils font tous un usage quotidien (toutes générations confondues). Une réunion d’information à l’attention des riverains, professeurs et parents est donc planifiée pour avertir des dangers potentiels d’une surexposition permanente des enfants de cette école. Je vous tiendrai informé du suivi de cette action dans laquelle je me suis investi pleinement. Je suis, bien qu’au fait des techniques utilisées, ébahi par l’absence de recours possibles laissés au citoyen par le politique. Et vous, vous placeriez vos enfants dans un tel établissement sans réagir ? Comment un Pouvoir Organisateur d’une école peut monnayer ainsi la vie d’enfants dont il a la charge ? J’ose à penser que cela est dû à l’ignorance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s