Dinant

 

Dinant: les riverains opposés au projet de nouvelle antenne GSM

L’antenne se trouvera dans le petit bois situé à 10 mètres de la piste et à 100 mètres des maisons.

L’antenne se trouvera dans le petit bois situé à 10 mètres de la piste et à 100 mètres des maisons. – S.D.
Il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles antennes soient installées sur notre territoire.
La situation n’est pas plus enviable en France.
Tous les moyens sont bons pour obtenir des agréments d’implantation et les populations avoisinantes sont le plus souvent démunies par rapport aux conséquences sur la santé et aux recours éventuels. Ces antennes sont implantées dans des lieux stratégiques en terme de rentabilité économique (densité de population) et d’efficacité technique (portée de l’antenne en respect de la législation locale). Des bâtiments sont bien souvent privilégiés comme les clochers d’église qui permettent d’écourter les demandes d’autorisation (implantation récente d’une antenne d’Orange dans la commune de Fernelmont, gain de 130 jours dans la procédure administrative : permis d’urbanisme). Les opérateurs n’hésitent pas non plus à promettre des avantages à certains responsables ou propriétaires de lieux susceptibles d’accueillir une antenne et ce sans tenir compte des conséquences d’une telle implantation (cas de Dinant). Les implantations se font toujours suivant le respect des normes en vigueur basées sur les effets thermiques potentiels.
La seule possibilité de lutte contre ces implantations sauvages et potentiellement dangereuses pour la population proche est le regroupement dans des actions citoyennes. Ce à quoi, on vous répondra, tout le monde veut pouvoir utiliser son GSM partout et en tout lieu mais personne ne veut l’antenne dans son jardin.
Compte tenu des études et connaissances accumulées et en dépit de la politique du doute prônée par les opérateurs, une antenne à proximité d’une école relève du scandaleux.
Je sais que les riverains ont contacté TESLABEL, une association qui se bat en Belgique depuis des années contre les conséquences néfastes des ondes.
Personnellement, je me suis battu au début des années 2000 contre l’implantation d’une antenne dans le bois de Gesves, j’ai perdu, malgré un recours au conseil d’Etat et des frais conséquents en avocats et procédure. L’antenne a été placée avec l’aval du conseil communal et j’ai quitté la région.
J’ai récemment découvert qu’une antenne était également placée à l’abbaye de Scourmont, là où on fabrique la trappiste de Chimay. Heureusement c’est à 4 km de notre nouvelle habitation. L’auberge de Poteaupré, lieu touristique de commercialisation des produits locaux (bière et fromage) est située juste en face d’une autre antenne. Le WIFI tourne également à plein régime dans le bâtiment. J’y suis allé avec mon fils amateur de bière et je suis resté moins de 3 minutes.
A nouveau, j’en appelle à la solidarité. Nous avons tous des expériences diverses dans la lutte locale contre les opérateurs (lettre type, exemple de pétition, contacts, expertises, …). Merci de regrouper ces expériences et de les partager pour nous permettre de lutter plus efficacement contre ces lobbies.
Bonne journée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s