MERCI

A peine quelques jours que je m’adresse à vous et les témoignages et encouragements affluent de partout. Nous sommes bombardés en continu par de mauvaises nouvelles économiques, politiques et climatiques (j’oubliais les tiques), et pourtant comme moi vous semblez penser qu’il est encore possible de faire quelque chose de positif pour améliorer notre vivre ensemble.

Un tissu de solidarité et de soutien se crée au-delà des frontières et des différences, c’est encore un petit bout de tissu, mais chacun y va de son petit fil pour en faire une grande toile. Hier était une belle journée pour moi, j’ai pu recevoir pendant plus de 2 h une EHS récente et son mari. C’est ce que j’imaginais, échange constructif, renseignements, trucs et astuces, prêt de matériel. J’ai également eu de nombreux retours de personnes dont j’avais un peu perdu la trace et qui viennent aussi témoigner de leur expérience. J’ai également eu un commentaire qui fait réfléchir d’un ami qui habite au Maroc et qui voyage en Afrique centrale.Il me dit que sans ces technologies, ces peuples n’auraient pas l’opportunité de développer leur économie et  d’améliorer leurs conditions de vie. Un réseau câblé n’aurait pas de sens en terme de coût de développement dans ces contrées.

J’ai également été très impressionné par l’attitude des conjoints non-EHS qui vivent une autre sorte d’enfer afin de venir en aide à leur moitié. Cela passe par de l’incompréhension et il faut beaucoup d’amour pour vivre et supporter ces nouvelles conditions de vie. Tous n’y arrivent hélas pas. Je voudrais également remercier les non-EHS bénévoles qui nous apportent un soutien dans des actions ou des actes concrets.

Voilà, tout cela est bien et un peu d’autosatisfaction ça aide, mais j’ai aussi l’impression de tourner en rond dans un bac à sable limité et j’aimerais aller jouer sur le sable de la plage avec les autres gens normaux. J’ai utilisé mon site ancien sur l’hypnolfactothérapie (HOT système) pour m’adresser à un autre public moins directement concerné et là aussi stupéfaction, les retours sont très positifs. C’est comme une tache d’huile, elle s’étend et je vous suggère d’en faire autant dans votre entourage. Un conseil cependant, nous sommes déjà tous bombardés par des messages alarmistes de tout poil et en rajouter ne nous rendra pas, nous les EHS, plus sympathiques. Il ne faut pas oublier que nous sommes quand même des emmerdeurs qui empêchent le monde de tourner en rond et personne ne veut être privé de son précieux smartphone. Nous devons absolument bannir la colère, la révolte, l’injustice et la peur de nos propos et s’engager plus sur la voie du coeur et de la solidarité. Cela a très bien fonctionné avec le tabagisme passif et à ce propos, je vais vous raconter une anecdote. J’ai beaucoup fréquenter l’Irlande et ses pubs quand j’étais plus jeune. C’était des lieux très fréquentés avec une ambiance extraordinaire, le tout sous un épais nuage de fumée. J’y suis retourné avec Régine, il y a quelques années et à un moment, les gens sortaient, le pub se vidait et les consommations restaient sur les tables. Les fumeurs sortaient pour profiter d’une cigarette sur le trottoir et continuer leurs conversations, ensuite, ils revenaient simplement s’asseoir et continuer la soirée en buvant une guiness. Plus aucune odeur de tabac dans le pub, plus de tabagisme passif. Je n’ose imaginer ce que cela pourrait être bien pour nous dans les cinémas, les restos, les lieux publics. Ces Irlandais continuaient à fumer et à mettre en péril leur santé mais ils respectaient au moins la santé des autres. Quand on demande gentiment et avec le sourire, la plupart des gens comprennent.

J’ai également été contacté par la présidente (Magali Lesure) d’une association française appelée Coeurs d’EHS (le symbole est un colibri), une personne très enthousiaste qui essaie de créer également un réseau de solidarité. Il serait peut-être maladroit de ma part d’écrire que nous étions sur la même longueur d’onde mais en tout cas le courant est bien passé avec une communication filaire.

Un like sur mon poste ou un coeur, cela me fait très plaisir et je vous encourage à continuer mais j’aimerais aussi que vous diffusiez à travers vos autres contacts non-EHS. C’est le manque d’information et la désinformation qui tuent le plus sûrement.

Au plaisir de vous rencontrer et de partager.