UNE IDÉE LUMINEUSE

Les méandres de la vie sont parfois curieux. Dans mes dernières occupations professionnelles, j’étais conseiller énergie et je circulais de communes en communes pour des missions d’aide au CPAS dans le cadre d’un plan de réduction des factures d’électricité pour les bénéficiaires d’allocations. Les factures d’électricité étaient un des grands soucis pour ces bénéficiaires et mon travail consistait à faire des audits des logements et des habitudes de consommation. On distribuait également des kits comprenant une ampoule basse consommation et des multiprises avec interrupteur. On posait un wattmètre pour évaluer la consommation de l’un ou l’autre des appareils. J’ai eu l’occasion de croiser beaucoup de misères dans notre civilisation à la pointe du progrès. J’ai vu des installations électriques dignes d’un film d’horreur, les gens avaient froid en hiver et bricolaient avec des radiateurs électriques ou des petits poêles à pétrole. Ils avaient souvent des compteurs à budget avec une carte à faire recharger à la commune. Moi, du haut de mon savoir, je venais les empoisonner avec des lampes basses consommations parce qu’un lobby très adroit avait convaincu de remplacer toutes les lampes traditionnelles à incandescence par ces éclairages économiseurs d’énergie. J’avais honte de distribuer ces ampoules connaissant la nocivité du produit mais les gens les voulaient, ils y avaient droit. Notre monde moderne interconnecté fonctionne sur le même principe, nous avons droit à notre connectivité illimitée car nous payons nos abonnements.

Pourtant, pour revenir à l’ampoule, quand elle se brise, elle émet des vapeurs toxiques de mercure dans la pièce et personnellement, il m’est impossible de rester plus de 5 minutes à proximité d’une ampoule de ce type. L’EHS est une pathologie vicieuse, elle s’entremêle parfois pour certains à des hypersensibilités aux produits chimiques (MCS), elle impacte certains aux hautes fréquences et d’autres aux basses fréquences. Les symptômes sont multiples et varient d’un individu à l’autre. Les effets à une exposition sont pour certains décalés dans le temps. Comment voulez-vous convaincre des esprits rationnels avec un tableau de symptômes aussi aléatoire.

Je peux juste affirmer que depuis notre déménagement, mon épouse et moi, nous ne souffrons plus d’arythmie cardiaque. Pour plus de sécurité, nous avons renforcé la mise à la terre en ajoutant un piquet et nous avons bien entendu couper toutes les sources de rayonnement. Il y a encore une ou 2 ampoules à changer, héritage des anciens propriétaires. Paradoxalement, la basse tension nous affecte moins et à la limite, il m’arrive de penser que je ne comprends pas aussi bien cette problématique car je suis moins concerné. En extrapolant, je me mets à la place des non EHS et de leur ignorance de nos problèmes. Comme pour les CPAS, tout passe par l’information et l’appel à la solidarité humaine. Je ne pense pas pouvoir influer un lobby, mais je crois encore encor en l’humain. Notre initiative semble porter ses fruits, à nous tous de la mettre en place autour de nous et d’offrir nos connaissances et nos expériences aux futurs nouveaux réfugiés des temps modernes.

Bonne journée à vous et que le ciel des ondes ne nous tombe pas sur la tête, par Toutatis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s