La transe légère partie 8

Chapitre 8 : La transe légère

Ericson s’est redressé et ses 2 mains légèrement posées sur les épaules de Madeleine, continuent à la bercer. La main droite de Madeleine crispée sur le flacon bleu est toujours « collée » sur son front et elle respire l’odeur aimée qui exhale de son poignet.

Inlassablement, Ericson répète la même ritournelle et profite du léger balancement pour s’adresser alternativement à chaque oreille : « L’odeur se propage du haut de votre crâne (Ericson touche le haut de son crâne) jusqu’à la pointe de vos pieds (Ericson se penche et touche le bout de ses pieds) dans l’ensemble de votre corps (Ericson frôle ses deux bras en descendant), dans l’ensemble de vos cellules ». Madeleine a perdu toute notion de temps, elle est dans une autre dimension.

Toujours en la berçant légèrement, il commence à lui raconter une fable à partir des 10 mots repris sur le tableau. « Vous êtes grâce à ‘avenir’ dans ‘réalisation’ et cette ‘réalisation’ ouvre les portes de ‘joie’, ‘gaieté’ et cela vous rend ‘heureuse’. Vous êtes ‘légère’ pleine de ‘fraîcheur’ et cela vous conduit vers ‘bonheur’ et dans ‘bonheur’ vous découvrez ‘tendresse’ et ‘amour’. Alors, enfin là réside le ‘calme’ ». Tous ces mots résonnent profondément en elle, ces mots qu’elle a choisis, ils lui parlent, ce sont ses mots à elle. Elle continue à humer l’odeur aimée sur son poignet, comme un parfum rassurant.

Le contact physique, l’odeur, le bercement, la voix douce et chaude, les mots qu’elle connaît, tout cela lui procure un environnement propre au lâcher prise. Peu à peu les anciens souvenirs s’estompent pour laisser place à de nouvelles rêveries. Des liens inconscients se tissent. De nouvelles idées émergent. Elle nage dans un univers sans limites, elle est sortie du cadre. En d’autres circonstances, ce manque de repères aurait été paniquant, angoissant, stressant. Mais, en ce moment présent, c’est plutôt libératoire. Le futur devient peu à peu une opportunité et non plus une fatalité. Elle peut construire, imaginer en toute liberté et sans craintes.

Elle perçoit encore la voix de Ericson, mais c’est un bruit de fond, une musique à la fois lointaine et très proche, comme venant de l’intérieur d’elle-même.

La séance se poursuit. Ericson ne la berce plus ; elle se berce toute seule et il doit presque freiner son mouvement.

Il insiste sur le fait que cette histoire construite sur base de ses mots s’imprègne au plus profond de sa mémoire, dans tous ses neurones. Pour appuyer ses dires, il applique de légères pressions sur le crâne et sur le front de Madeleine.

Il reprend encore une fois les dix mots en les combinant dans une nouvelle fable, sa voix est toujours calme, il susurre presque. Il est si proche de ses oreilles qu’elle a l’impression que les mots surgissent de sa propre tête, qu’il parle au plus profond d’elle-même. Elle n’arrive plus à faire la différence entre ses propres pensées et cette histoire qui se raconte en elle.

Réellement, elle commence à sentir vivre ‘avenir’, à le construire elle-même. Un processus inconscient s’est mis en marche, quelque chose de fondamental a changé en elle. Sa perception du monde, de sa place dans le monde a été totalement modifiée. C’est une nouvelle Madeleine qui est occupée à prendre vie. Elle perçoit cela comme une véritable renaissance avec devant elle tout un univers de nouveaux possibles.

Elle est maintenant tout à fait capable d’envisager ‘réalisation’ car, et c’est une certitude, cela la conduira vers ‘calme’… Le ‘calme’ auquel elle aspire tellement ! Pas un seul instant, les problèmes de sa vie, de sa santé, de ses douleurs ne sont venus altérer cette envie d’avancer, de se réaliser et d’aller vers ‘calme’. Ce bercement, cette odeur, cette voix, elle ne s’en lasse pas. Elle n’a jamais été aussi sereine !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s