La madeleine de Proust partie 4

Chapitre 4 : La madeleine de Proust

Ericson a saisi la limite de sa requête. Il sait qu’il sera difficile d’aller plus loin dans sa démarche. Cela prendrait trop de temps, trop d’énergie au dépend de la qualité du travail. Il quitte un instant le regard de Madeleine, se retourne et prend un coffret en bois posé sur un petit meuble à côté de lui.

La boîte, de petite dimension est surmontée d’une étiquette illustrant une ancre dans un cercle. Les lettres HOT sont inscrites au milieu en rouge. Dans le bas de l’ancre figurent également en rouge le nombre 15 suivi du mot système accompagné du logo de marque protégée. Un clapet doré maintient la boîte fermée.

Il dépose le précieux trésor sur le meuble et il l’ouvre avec précaution. Il dévoile ainsi un patchwork de couleurs : rouge, vert, bleu, jaune, orange, indigo et violet. Des capuchons blancs et noirs ornés de pastilles colorées chapeautent une quinzaine d’étranges petits flacons soigneusement rangés. Ces pastilles comportent toutes une numérotation différente composée d’une lettre et d’un chiffre. Une étiquette illustrant les mêmes pastilles colorées orne le fonds du couvercle avec en plus différentes appellations.

D2 : chakra IV : vert

Non, elle n’aime pas du tout cette odeur. D’un geste vif, elle écarte vivement le flacon. Le visage de Madeleine se durcit, son corps se raidit. Elle lui inspire de la peur, de la colère et du dégoût.

Elle lui évoque la citronnelle, les moustiques et les dernières vacances en Camargue avec son mari : ils avaient passé une semaine horrible à s’enduire de lotions pour éviter les piqûres. Leur fille semblait être la proie favorite des insectes, elle était couverte de boutons et elle pleurait tout le temps. Elle avait beau la couvrir avec des crèmes et des répulsifs, rien ne semblait réussir à éloigner ces horribles bestioles.

C’était leur première expérience en camping et manifestement leur matériel était insuffisant et inadapté pour 2 adultes avec un enfant en bas âge. Le camping était bruyant, mal situé et assez mal équipé au niveau sanitaire.

Son mari, entre deux apéros et un barbecue passait son temps au téléphone ou râlait de ne pas savoir dormir à cause des pleurs de la petite. Elle a alors découvert un homme qu’elle ne connaissait pas. Lui d’habitude si sportif, ici, il buvait et se vautrait dans son transat durant toute la journée. Il semblait se foutre de tout et la traitait comme une moins que rien devant les autres campeurs.

Ils se sont beaucoup disputés, les reproches ont fusés.

Il lui reprochait d’être à la fois une mauvaise mère et une mauvaise épouse. Après une soirée trop arrosée, il l’avait injuriée et giflée violemment. Elle s’était réfugiée pour la nuit avec sa fille dans la caravane d’un autre couple. Elle avait trop peur qu’il ne s’en prenne aussi à elle.

Le lendemain, ils ont laissé la tente et le matériel au camping. Ils sont repartis comme des voleurs. La petite était toute boursouflée par les piqûres, elle était fiévreuse et n’avait plus la force de pleurer. Le visage de Madeleine gardait les traces de quelques gifles trop appuyées. Elle ne lui pardonnerait jamais.

Dès leur retour, tout s’est précipité, l’entreprise a fait rapidement faillite et il est parti sans un mot d’explication, la laissant seule, sans ressources avec la petite à élever. La maison a été vendue par la banque et elle est allée vivre avec sa fille quelques temps chez sa maman. Elle bénéficiait d’un chômage ridicule, il ne versait pas de pension et les huissiers continuaient à la harceler pour les dettes de son ex-mari. Ericson rebouche le flacon et le replace dans la boîte.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s