Confidentiel

500_F_94472908_LQAP6gFYYavbBY580uSFZnW1jAk76asH

Il est presque 20 h, mon épouse fait le soir, elle ne rentrera pas avant 23h. J’ai entendu du bruit dehors et il me semble que quelqu’un a glissé un papier dans la boîte au lettre. Peut-être le propriétaire? Je mets mes pantoufles et une veste pour aller voir. J’ouvre avec la clé et effectivement je trouve une enveloppe marquée « Confidentiel ».

Je rentre, je mets mes lunettes de lecture et j’ouvre nerveusement cette missive. Elle contient une feuille assez sale pliée en trois. Je déplie le papier et j’entrevois tout en bas une signature tremblante  » Gustaav, Jardoon ».

J’avais toujours cru que c’était un prénom français, mais non, il signait Gustaav. Je suis ressorti précipitemment pour voir s’il y avait quelqu’un dans la rue mais je n’apercevais rien. Une fois rentré, je pris la peine de lire attentivement le contenu de cette missive.

 » A mon cher ami, Guy, …,  » Ces premiers mots m’émeuvent plus de coutume et je vais tenter de vous résumer la suite tout en gardant le contenu secret.

Je pense que Gustaav, puisque tel est son prénom, me demande de taire au maximum sa situtation. Il a pris contact avec moi par hasard car il n’en pouvait plus de sa solitude. Mais, il regrette ce geste car il met en danger son existence et peut-être la mienne. Son écriture est droite mais en même temps un peu hésitante et quelques ratures parsèment le récit. Il ne veut pas m’en dire plus sur son origine et son lieu de vie. Il essaie comme beaucoup de ses congénères d’être le plus transparent et le plus inexistant possible, mais la solitude lui pèse et il a été très heureux de partager quelques moments en ma compagnie.

Il met en avant sa compassion pour notre planète et son devenir incertain. Il a peur comme tout être vivant et exprime une profonde tristesse par rapport à la disparition de nombreuses espèces sur terre, sa planète. Il me demande de taire son existence et me demande de croire en l’avenir de l’espèce humaine malgré les dangers qui la menace.

Ce texte, que je me permets de garder secret pour le moment, m’émeut au plus profond de mon être. Il n’est pas sans me rappeler un message venu d’une autre dimension déjà évoqué par de nombreux écrivains futuristes. Je ne suis pas prêt à verser dans ces délires et pourtant le message est limpide. Il fait référence, sans les citer, à notre soif inextinguible de recherche de profit, de pouvoir, de puissance. L’humain dans sa conquête de l’immortalité écrase tout sur son passage sans se rendre compte qu’il détruit ce sur quoi il veut règner. L’histoire nous ratrappe, sauf que ce qui prenait jadis un siècle prend désormais une heure au maximum.

Gustaav, ne croit pas, la religion est une manipulation selon lui, il pense seulement que nous vivons dans des illusions, que nous construisons au fur et à mesure des irréalités dont nous faisons des réalités indiscutables au service de l’argent et du pouvoir.

Cette lettre me laisse pensif, dubitatif, triste et à la fois plein d’espoir.

Elle me touche d’autant plus que je comprends mieux mon parcours personnel et la place de l’hypnose, de la manipulation de masse, de la géobiologie, de l’ostéopathie, du Tai chi, de l’aromathérapie, … et autres expériences rencontrées durant un demi siècle de vie. Je comprends mieux également, à mon niveau, le sens de ma maladie.

Merci Gustaav, où que tu sois, merci pour se retour à soi-même. C’est la plus belle séance d’hypnose que j’ai pu expérimenter à ce jour.

J’espère te revoir un jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s