Le cantique des quantiques

Gustave Moreau, Le Cantique des cantiques (1853), huile sur toile, musée des beaux-arts de Dijon.

Le mot quantique est occupé à prendre une place prépondérante dans notre civilisation et surtout dans le domaine des huiles essentielles. Bientôt, nous aurons des aliments certifiés quantiques dont nous pourrons vérifier la fréquence vibratoire grâce à notre smartphone dernière génération XX. Ce mot quantique va sans doute prendre progressivement la place du mot bio, ce qui justifiera un prix de vente nettement plus élevé. Vous aurez du pain quantique sans gluten, sans lactose avec un niveau vibratoire de 50MHZ (mention obligatoire sur l’emballage).

Quantique, ça veut dire quoi ? Je n’en sais rien mais ça fait bien dans un article. Ce mot ouvre à lui seul tous les champs des possibles non-envisagés. Une huile essentielle quantique, c’est quoi ? Comment un mot, un simple mot, peut devenir un argument de vente ? Le commun des mortels ne sait pas ce que cela signifie mais ajouté à une huile ou à une théorie, ce seul mot donne une connotation scientifique qui rend le produit plus crédible et qui élude toutes questions sur la fiabilité du produit.

Plus sérieusement, dans le HOT système®, nous utilisons des huiles essentielles, pour leurs propriétés odorantes (aimé/non aimé) et pour leurs pouvoirs évocateurs de souvenirs ou d’émotions. Ca, c’est la base du travail en HOT. POINT.

Parfois, j’utilise avec précautions, une huile pour ses caractéristiques aromathérapeutiques. Je le fais avec prudence car je ne suis pas médecin et je sais d’expérience qu’une huile peut convenir à un individu mais pas nécessairement à un autre (moi, la lavande ça m’énerve alors qu’en principe elle calme). Mon théorème de base est toujours aimé ou non aimé. Je ne vais certainement pas me permettre de faire un ancrage avec une odeur détestée.

Un mélange quantique d’huiles essentielles est supposé créer une synergie pleine de vertus thérapeutiques. C’est vérifié comment ? C’est basé sur quoi ? Nous rentrons dans le monde du subjectif et de l’effet placébo.

A la relecture des lignes ci-dessus, on pourrait croire que je ne m’intéresse pas ou que je n’intègre pas cet aspect quantique dans mes démarches. Détrompez-vous, j’expérimente, je teste, j’étudie mais j’essaie dans la mesure du possible de mettre de côté les croyances faciles et les accroches vendeuses. Je suis le premier à avoir vérifié l’utilisation d’huiles essentielles pour les aspects vibratoires, flacon fermé. Je suis particulièrement intéressé et concerné par les pollutions vibratoires de notre environnement. J’ai totalement assimilé l’idée que ma position d’observateur va modifier le comportement de la chose observée, … mais je n’en fais pas une nouvelle croyance.

Une théorie récente vient perturber notre compréhension du système olfactif et la théorie des clés et serrures. « Ce n’est pas la « forme » de la molécule qui compte… mais la fréquence à laquelle elle vibre ! Il faut savoir que tous les objets de l’univers sont en perpétuelle vibration. Nos oreilles nous permettent de ressentir les vibrations sonores. Nos yeux captent les vibrations des électrons, qui produisent des couleurs différentes. Et nos neurones olfactifs captent les vibrations des molécules odorantes ! Cela paraît fou, mais c’est bel et bien prouvé : Les molécules de soufre sont connues pour avoir des formes très différentes, alors qu’elles ont la même odeur caractéristique d’œuf pourri. Mais elles ont un point commun : elles vibrent à la même fréquence, autour de 76 tetrahertz ! Luca Turin a même trouvé une molécule qui vibre à 78 tetrahertz… et c’est la seule molécule au monde qui sent l’œuf pourri… sans être du soufre ! L’explication « vibratoire » l’emporte donc sur l’explication « chimique » !  » (extrait d’une lettre d’information de Xavier Bazin intitulé « Vous avez un NEZ quantique (et ça change tout) »).

Oui, ok, mais ce que je ne comprend pas à travers des centaines de test c’est pourquoi une même huile ne sent pas la même chose pour différentes personnes. Je m’explique, si je fais sentir une odeur de cannelle, certains me diront ne pas connaître cette odeur, d’autres me répondrons girofle et d’autres cannelle. Pourtant, la vibration est la-même pour tous.

Bref, nous sommes face à des inconnues et il n’y pas nécessairement une explication unique, il y a un champ des possibles qui n’est peut-être pas scientifiquement palpable avec nos lois de base.
De là à en faire une croyance ou un produit marketing, il y a une marge que je ne veux pas franchir.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s