Merci Donald

Vraiment un grand merci. Ta folie enrichit mon commerce. Tes menaces de guerre génèrent un stress incroyable chez mes contemporains. Savoir qu’en face de toi, il y a des fous aussi fous que toi me réjouit chaque jour. La pression monte un peu partout, ajoute les ouragans, les tremblements de terre et encore quelques menaces terroristes et c’est presque parfait. Affine l’ensemble avec des embouteillages de plusieurs heures, des scandales politiques et des magouilles médicamenteuses et tu obtiens le cocktail le plus puissant que l’humanité n’a jamais connu.

Le stress est partout, les conditions du marché du travail privent chacun de la certitude du lendemain. Les gens consomment un max pour compenser et l’économie s’emballe.

Les démocraties explosent sous la pression de l’extrême droite et des tendances indépendantistes éclatent un peu partout. Pas grave, consomme, avale la publicité, mange bio et suit les prescriptions de vaccination pour éviter les maladies disparues. Convertit toi à la religion de ton choix, l’important c’est de croire.

L’hypnose, le vaudou, les régimes, les dix manières de vivre bien, les réseaux sociaux vont te permettre de supporter sans peine le stress ambiant. Boit, fume, consomme et tu iras mieux.
Si tu ne te sens pas bien, c’est à cause des entités, des âmes errantes, de ton jumeau mort dans le ventre de ta mère, des ondes WIFI et des failles sous ton lit.

Avant, il y avait S.O.S. fantômes, je vais mettre en place un service d’urgence S.O.S. HOT système® pour vous aider à accepter sans broncher ce stress permanent en respirant une odeur agréable de lavande qui calme.

Merci à vous Donald, Poutine, Erdogan, Kim Jong-un, et tous les autres dont (qu’ils m’excusent) j’ai oublié le nom. Merci aux embouteillages, au déficit chronique de nos économies, à l’extrême droite, aux terroristes, à la vie actuelle sur terre. Grâce à vous, je remplis mon cabinet, je donne des conférences et des formations.

Vous êtes sur la bonne voie pour que tout ce que j’amasse au nom de l’économie de marché disparaisse dans peu de temps. Merci Donald.

Moi, il me suffisait d’un petit coin de verdure, d’une petite rivière, d’une cabane et d’un jardin avec des poules pour vivre heureux et en harmonie avec des gens qu’on appelait encore des humains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s