Odorat et physique quantique

Cette vidéo extraite de  « science et vie TV » me pose plus de questions qu’elle ne m’apporte de réponse. Au niveau du HOT système ®, cela ne change pas grand chose, le but étant d’aller chercher des émotions ou des souvenirs à travers une odeur. Toutefois, je me suis toujours demandé durant mes séances pourquoi les mêmes odeurs étaient perçues différemment par les différentes personnes. Pour la cannelle, presque pas de problème, les gens reviennent toujours avec des bonbons ou des gaufres suivant leurs expériences. Pour d’autres odeurs, j’ai parfois des surprises, on me nomme girofle pour cannelle ou poivre. Les diversités de réponse sont presque à l’infini.
Jusqu’ici, je me contentais de dire que cela dépendait de l’héritage génétique de chacun et de son histoire avec l’odeur.
Je dis bien, je me contentais, car dans d’autres expériences avec les huiles essentielles, j’avais des effets par la simple mise en présence du flacon avec la personne sans ouvrir le flacon et ressentir l’odeur (une des bases de l’olfactothérapie). Pour moi, il n’y arien de magique, juste de l’inexpliqué et j’ai vécu moi-même cette expérience très souvent.
J’ai toujours personnellement mis cela sur le compte de l’effet vibratoire de la substance. L’explication quantique m’apporte un élément de réponse mais alors pourquoi une odeur n’est-elle pas universellement reconnue. J’exclus les cas de maladie de l’odorat et les personnes qui fument et qui ont perdu une grosse partie de l’olfaction.

Je reviendrai sur ce sujet dans de prochains articles pour m’attacher plus particulièrement aux huiles essentielles. Je le répète sans cesse : « c’est du vivant qui s’adresse au vivant ». On connaît les effets thérapeutiques de certaines huiles, on connaît l’aspect émotionnel de l’odeur attachée à une émotion ou un souvenir personnel, mais on connaît moins l’aspect vibratoire de ses composants.

L’homéopathie, les expériences sur l’eau de Benveniste et Montagnier, les photographies Kirlian et autres expériences suggèrent toutes une autre piste qui est pour moi vibratoire.

A 18 ans, je mangeais bio grâce à nos propres productions. Nous vivions en totale autarcie et j’adorais déguster les légumes du jardin. Il ne fallait pas couper trop tôt une salade sinon elle perdait toutes ses qualités gustatives (le gustatif passe par la rétro-olfaction) et se fanait très vite, idem pour les fruits. J’aimais cette nourriture naturelle et bio avant la lettre (on était dans les années 70).

J’ai malheureusement perdu cette qualité de vie avec l’âge, les déménagements et la vie stressante. J’étais malade avec les fruits et légume du commerce et je pensais qu’en redécouvrant le bio récemment, je retrouverais les saveurs d’antan. Que nenni, le bio de notre époque est mort, mes intestins rouspètent et j’ai beau essayer de les convaincre que c’est meilleur pour ma santé, ils ne veulent rien savoir.

Bio veut dire : cultivé ou produit suivant certaines règles. Cela ne veut pas dire nourriture vivante au sens vibratoire du terme.

Tout notre environnement perturbe inexorablement le vibratoire et son côté informatif et revitalisant pour l’être humain. Micro-onde, wifi, gsm, la fée électricité, le stress permanent d’un attentat ou d’une guerre, … sont des éléments qui viennent perturber notre vie vibratoire et désinformer notre équilibre.

L’huile essentielle garde encore (pour combien de temps) cette qualité informative (si bien produite, conditionnée et distribuée). Son utilisation dans le HOT système® n’est donc pas anodine.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s