Huiles essentielles, hypnose et orientation résultat, un mélange détonnant !

 

Les huiles avec l’hypnose, il fallait oser mais il manquait une façon d’aborder de façon efficace les problématiques amenées par les partenaires (partenaire est la personne qui consulte). J’ai trouvé cette technique durant une série de spécialisation et j’ai donc approfondi le sujet. Globalement les partenaires viennent tous avec la même histoire qu’ils répètent et ressassent en boucle. Cette histoire, certes importante car c’est leur vie, ils la complètent, l’étoffent, la consolident et leurs maux physiques viennent confirmer, amplifier et justifier leurs plaintes.

Il fallait absolument casser ce cycle, car à chaque thérapeute, l’histoire est répétée et le cerveau en bon élève vient réaffirmer et valider ce discours. C’est généralement une version intellectualisée d’incompréhensions, de faits qui mis bout à bout construisent un récit justificatif de notre mal être. Le partenaire va puiser des justifications un peu partout au fur et à mesure de ses lectures, de ses rencontres, des modes, des tendances de la société. Il n’y a pas de justification réelle, juste des impressions, des hasards, des façons d’appréhender une réalité.

Au fur et à mesure de son existence, le partenaire tisse sa toile et il en fait ce que je nomme son « oeuvre colossale », celle qui justifie son état d’être et ses comportements. Peu à peu, cette « oeuvre colossale » prend toute la place et transforme même l’individu physiquement.

Un exemple, de plus en plus de personnes viennent pour des intolérances au gluten, au lait, à la viande. Ce sont souvent les mêmes personnes qui venaient pour un jumeau disparu dans le ventre de la mère, une possession par un ancêtre, un lieu géo-biologiquement nocif, … Nous avons tous besoin de coller une étiquette sur notre mal-être, de justifier de façon rationnelle notre problème MAIS surtout que la cause ne soit pas vérifiable.

L’offre marketing dans ces domaines est vaste et malheureusement vient souvent renforcer et conforter le récit de ces difficultés. Je suis aussi passé par ce cheminement intellectuel et ça m’a coûté non-seulement beaucoup d’argent mais aussi beaucoup de désespoir.

J’utilise maintenant (voir sur le site) la technique de » la boulette de papier », une façon simple de mettre tout ce bazar de côté. Le travail consiste à se raconter sa propre histoire avec le corps et à mettre la totalité de ses maux dans une « ridicule petite boulette de papier ». C’est un travail éprouvant (oui, ce n’est pas facile) à la fois pour le partenaire et l’accompagnateur.

Cette boulette une fois éliminée, il reste quoi ? RIEN, les gens n’ont RIEN à mettre à la place de leur boulette perdue. Ils n’ont jamais pensé à autre chose que la problématique, ils n’ont jamais envisagé qu’ils pouvaient décider de faire autre chose de leur vie et de pouvoir enfin « allez vers … »
Les modifications corporelles après l’élimination de la boulette sont souvent impressionnantes (posture, tonus, visage, coloration de la peau) mais ce qui est encore plus impressionnant c’est le vide total qui a pris toute la place.

Le vide doit se remplir et c’est là que nous intervenons avec les huiles « essentielles » (le mot est vraiment bien choisi) pour aller chercher des émotions positives, des souvenirs agréables, …

Je vous invite à venir découvrir la suite durant une de mes conférences ou formation. Le calendrier est sur le site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s