Présentation du HOT système ®(7ème partie) rupture de pattern

La séquence avec la moulinette a provoqué de vives réactions dans le public et de nombreuses questions sont posées. Cette technique d’induction rapide qui est une des variantes de techniques similaires utilisées en hypnose de scène est seulement utilisée dans le HOT pour approfondir un état de transe que je juge trop peu profond.

Cette technique utilise une rupture de pattern. Le pattern est dans ce cas un mouvement répétitif auquel le cerveau ne fait plus attention. Le fait de casser brutalement (pas physiquement) le mouvement va créer dans le cerveau une rupture durant une fraction de seconde. Le cerveau est dans une situation où il va accepter la première suggestion proposée. Nous en profitons pour glisser à ce moment là la suggestion adéquate pour amener la personne vers une transe. Cela ne suffit pas, il faut tout de suite enchaîner pour installer et approfondir cet état. L’ensemble de la technique et de ses tenants et aboutissants théoriques sont amplement développés durant notre atelier HOT éclair.

Dans le HOT système ®, la transe s’installe naturellement au fur et à mesure des séquences de la technique à travers différents processus. Nous utilisons de la DCA (dissociation, confusion, absorption) en permanence, des fermetures des yeux à répétition, des ruptures verbales ou physiques, etc…

Cela nécessite bien entendu un travail très actif de la part du thérapeute et une écoute permanente et totale des réactions de l’autre. Il faut également garder le « lead » en permanence et éviter que le partenaire ne s’échappe du travail par des pirouettes verbales. A mon sens, chaque fois que le partenaire verbalise, il tente inconsciemment de reprendre la main ce qui n’est pas favorable à une bonne continuation du travail.

Le thérapeute est réellement le navigateur qui emmène le partenaire là où il doit aller dans son travail sans être distrait par un fourmillement de pensées parasites. Cela ne peut se faire que dans une sorte de méta-communication qui s’établit entre les parties.

Je répète, le rôle du praticien n’est pas de résoudre le problème de l’autre (d’ailleurs, il ne le connait pas) mais bien d’aider l’autre à trouver son chemin pour résoudre lui-même sa problématique, trouver de nouvelles pistes, sortir du cadre de ses automatismes, …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s