Présentation du HOT système ® (6ème partie) anecdotes sur l’hypnose

Loin de moi l’idée de réécrire l’histoire de l’hypnose dans notre civilisation. Ce serait un travail titanesque et certainement trop long a expliqué durant une conférence. Dans cette très courte présentation, je me contente juste de citer Mesmer, le premier, Erickson et Messmer le dernier. Entre tous ces acteurs, il a eu de nombreux chercheurs, expérimentateurs etc… (un hommage tout particulier à François Roustang).

Dans le HOT système ®, même si le début de l’hypnolfa… reprend le terme hypno, on ne parle jamais d’hypnose. Durant cette conférence, je demande aux gens ce qu’évoque ce mot et tout de suite la réponse c’est la peur. J’évite donc de me perdre dans de longues et stériles discussions pour désamorcer cette peur et je préfère mettre en place un processus qui amène automatiquement à l’état de transe. Cet état de transe est sans aucun doute ce que les thérapeutes appellent un état hypnotique. OUI et alors ?

Quand vous allez chez le médecin, doit-il vous expliquez ce qu’est un médicament, un tensiomètre, une spatule ? Non, enfin j’espère.

La transe n’est pour moi qu’un outil au même titre que les huiles essentielles ou mes mains, ou ma voix.

C’est vrai, quand la personne arrive, je ne perds pas trente minutes à expliquer ce qui va se passer, j’entre dans le travail dès que la personne franchit la porte et je profite directement d’une rupture de cadre pour rentrer immédiatement dans le processus de la séance.

Mais où est l’anamnèse ? le pré talk ? La réponse est simple : pour moi ça n’existe pas.

Non, je ne suis pas un anarchiste ou un charlatan véreux, j’ai juste constaté qu’il était dans les usages que sur base de bons sentiments, de traditions, de notre culture il était de bon ton de saluer la personne, de demander son nom, d’encoder sa fiche, de demander comment elle allait, etc… RUPTURE DE CADRE : tout ça je m’en fous. Comme dirait Coluche, ce n’est pas ça qui va faire avancer le Schmilblick.

Paradoxe, à la fois je m’en fous et je crie sur tous les toits, que la personne assise à côté de moi est la personne la plus importante au monde en ce moment là.

Mais alors, vous ne savez pas pourquoi les gens viennent vous voir ? Non, très rarement car, je le répète, je m’en fous. Ils traiteront ce qu’ils ont envie de traiter ou de travailler ce jour là directement avec eux-mêmes. Moi, je suis un simple guide qui emmènent son partenaire sur un chemin très bien balisé. Mais tout ça est une autre histoire …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s