9 mai 2003 et système de valeurs

Hier, le 9 mai, je fêtais les 14 ans d’un anniversaire un peu particulier. Mon existence semble être modulée par des cycles de 7 ans et c’est pour cela que j’attache une grande importance à cette date.

Donc, il y a 14 ans, le 9 mai à 14h, j’ai perdu connaissance, vraisemblablement une hausse de tension hors norme. Ce petit incident, anodin face à ce qui se passait dans le monde ce jour là, a pourtant modifié totalement le cour de mon existence. Je suis sorti de mon état d’inconscience sans système de valeurs. J’avais perdu une partie de ma mémoire et je ne reconnaissais plus mon entourage, les objets, les endroits. Je ne savais plus qu’une vitre était une vitre, les voix étaient des bruits qui me déchiraient la tête, tenir debout était un exploit d’équilibre. Cela a été comme une sorte de « reset » complet.

Ce jour a réellement été un tournant dans mon existence et par effet rebond dans celle de mon entourage. Le chef d’entreprise est devenu un paria dormant dans les bois et coupant tout contact avec les autres de peur d’être enfermé. La fuite était la seule solution de survie dans un monde que je ne comprenais pas.

Le temps a passé, la vie s’est reconstruite avec de nombreuses découvertes dont la dimension humaine dans le rapport avec autrui. Dimension qui semblait avoir été oblitérée dans mon éducation et remplacée par les mots chiffres et performances. Pourtant, il me manquait toujours quelque chose, le rapport sincère et véritable à l’autre. J’avais l’impression de dialoguer avec des personnages construits et superficiels, je voulais plus, je voulais dialoguer avec les âmes. Je ne voulais plus des mots, des jeux de l’apparence, du superficiel. Tout cela, je l’avais enterré pour toujours, je cherchais la relation à l’autre dans sa dimension la plus pure, la plus vraie.

J’ai suivi de nombreuses formations avec plus ou moins de bonheur, de chacune, je retirais des réponses et de nouvelles questions sur l’existence humaine. J’avais, en fait à partir de 43 ans tout un système de valeur à reconstruire. J’ai découvert les mensonges de notre société et ses croyances. J’ai été de nombreuses fois choqué, terrifié par la réalité du monde et le peu de place de la dimension de l’âme dans le rapport à autrui.

J’ai continué à lire, à étudier et ainsi à me reconstruire jusqu’en décembre 2015 où là, un matin en me réveillant, j’ai pondu d’une seule traite le HOT système®. Une sorte de « melting pot » (expression bruxelloise) d’hypnose, d’huiles essentielles, d’ostéopathie, de Taï Chi et d’autres choses encore tirées de mes lectures.

C’était plus fort que moi, il fallait que je teste ce système pour voir s’il pouvait m’apporter une chance de construire un meilleur moyen de communication à l’autre. Les débuts étaient laborieux car encore trop emprunt d’orgueil personnel. Et puis le miracle s’est produit, je lâchais enfin prise, je comprenais que le dernier rempart à cette communication d’âme à âme, c’était moi dans mon vouloir. Il n’y avait plus cette obligation de vouloir soigner l’autre, de lui faire plaisir, de satisfaire son envie d’arrêter de fumer ou de maigrir. Il y avait enfin deux âmes qui discutaient tranquillement, qui apprenaient à se rencontrer dans un moment intemporel comme celui que j’avais eu la chance de vivre le 9 mai 2003. J’avais retrouvé la pureté dans ma relation à l’autre de ce moment de néant où tout est possible, où les limites physiques et culturelles sont absentes. Le moment où l’âme rencontre l’âme, où elles comprennent enfin qu’elles forment un tout.

Ces moments, j’ai eu la chance de pouvoir les reproduire de nombreuses fois et les résultats sur certaines personnes sont assez stupéfiants. Les gens viennent en général me voir pour un problème bien spécifique (angoisses, peurs, phobies, dépendances, deuil, …) dont je ne me soucie pas. En fait le problème, « je m’en fous », il n’est à mon sens que l’expression intellectuellement verbalisée par la personne pour justifier un comportement ou un état d’être. Ce qui m’intéresse, c’est la personne dans ce qu’elle veut être, vivre sur le plan plutôt émotionnel. Ce qui m’intéresse, c’est vers où elle veut aller pour se réaliser sur le plan de son âme et non pas sur le plan de ses croyances. Je veux toucher à l’âme dans ce qu’elle a de plus pur et de non exprimé. Les résultats, quand cette communication fonctionne de façon optimale, sont époustouflants. Ce sont des renaissances, des réorientations de vie, des reconnexions à l’essentiel de l’être et bien entendu le problème de départ perd toute son importance car l’esprit peut enfin se consacrer au plus important : « allez vers ».

Cette capacité de lâcher est indispensable pour pouvoir établir ce contact que je surnomme « méta-communication ». Nous connaissons tous, nous qui avons été amoureux, cet état dans la relation avec l’autre. C’est une sorte de fusion mais beaucoup plus courte que dans l’état amoureux (moins de 45 minutes pour éviter le transfert). La relation est « vraie » et donne l’opportunité à l’autre de tracer de nouveaux chemins, de mettre en place de nouvelles solutions, de sortir de ses cycles vicieux, de vivre la vie dans sa dimension humaine, …

Le prochain atelier de formation a lieu à Bruxelles les 20 et 21 mai. Tous les renseignements se trouvent sur le site : http://www.lesoutilsdumieuxetre.be

Cet anniversaire du 9 mai 2003, je l’ai fêté dignement, j’ai mangé une glace en marchant le long de la Meuse à un endroit que j’affectionne tout particulièrement. Il y avait le ciel bleu, la petite brise agréable, la nature épanouie, le bruit de l’eau, le goût du chocolat et les senteurs des fleurs de printemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s