Conférence à Ciney le 5 mai

Prochaine conférence à Ciney le 5 mai. Cette conférence sera présentée en collaboration avec Myriam Lhonoré qui pratique le HOT système®
dans la région de Havelange et Ciney. Je me charge simplement de la partie théorique (le plus facile), elle prend en charge la partie pratique (le plus difficile).

Ce petit article est l’occasion de faire le point sur notre dernier atelier de supervision à Bruxelles que je résumerais par : « comment apprendre à ramer en une leçon ? ».

Tout d’abord, je constate une fois de plus qu’il est difficile de réunir des personnes et d’organiser quelque chose. Je remercie d’autant plus, les personnes présentes
ce jour là. La particularité de ce petit atelier de supervision réside dans le fait que je fais appel à des volontaires pour permettre aux élèves de pratiquer avec des personnes
qu’elles ne connaissent pas (sortir du cercle familial et des amis).

J’ai l’habitude de commencer par une séance de démonstration où je rappelle les grandes lignes de la méthode. Ce 23 avril, je commence donc comme d’habitude en demandant à une volontaire amenée par Myriam de me servir de « cobaye ». En principe, j’étais en vacance à la mer avec mon épouse et j’aurais mieux fait de rester en congé. Jamais, je dis bien jamais dans ma longue expérience du HOT système®, je n’avais rencontré un cas comme cela. Ma volontaire était tout sauf volontaire. J’ai tout essayé pour faire la démo et m’en tenir aux grands principes du HOT et le rappeler aux autres et rien, je reprécise rien, ne fonctionnait. Je me suis pris un bide total. J’ai rencontré de front les limites du HOT système®.

La journée à continuer et j’ai demandé à mon collègue Yves d’essayer à nouveau avec la volontaire. Le miracle s’accomplit et tout se passe alors à merveille. Je suis content pour la volontaire et pour Yves, mais et c’est humain j’imagine, je garde une grosse boule sur mon estomac. La journée se termine avec des expériences multiples (je suis moi-même et pour la première fois volontaire).

J’avoue pour l’avoir enfin expérimenté qu’une session HOT, c’est vraiment très agréable. Je retourne à la mer, 1h30 d’autoroute, et j’ai le temps de ruminer ce qui n’a pas fonctionné avec cette dame. Je prends cela comme un échec personnel et j’en viens à remettre en question tout le HOT système®.

Le lundi matin, je consulte mes mails et je vois un message de Myriam qui a reçu un message de la volontaire récalcitrante que je vous livre :

« Kilou Mdam, tt le travail s’est fait loll –  j’ai récupéré plusieurs clés – m’en manque juste une —  grrr on m’a réveillé trop tôt   j’avais la main dessus   j’essayerai cette nuit    lolll     hier énorme mal de crane  logique le corps n’avait plus mal  fallait bien qu’il trouve autre chose loll ».

Ce message m’a réchauffé le corps et le coeur, le HOT avait fonctionné, mes doutes se sont effacés et ma machine cérébrale s’est remise en route à toute vitesse pour imaginer d’autres solutions.

J’ai également eu quelques explications par rapport à la difficulté de ma démo de dimanche. La canalisation de la mauvaise volonté de la volontaire avec moi avait des raisons, mais elle a aussi permis de vider un sac trop plein et d’ensuite, l’esprit libéré, de profiter pleinement du travail avec Yves. C’est ça aussi la puissance et, disons le avec modestie, la magie du HOT.

Nos prochains rendez-vous : la formation des 20 et 21 mai à Bruxelles. Toutes les infos sur le site http://www.lesoutilsdumieuxetre.be. L’atelier est ouvert à tous et c’est l’occasion inespérée de se familiariser avec un outil extraordinaire. Myriam et Véronique sont des exemples réellement marquants de ce que le HOT peut permettre de se repositionner dans l’existence et de réorienter sa vie. Une petite nouveauté pour cette session : les lunettes olfactives à utiliser pour l’autohypnose avec ancrage olfactif.

Non, vous ne rêvez pas, ma prochaine formation aura lieu à Nice en octobre. Le HOT système® s’exporte à travers une conférence le 6 octobre et un atelier de formation
de 2 jours fin octobre. Je remercie tout particulièrement le travail de Catherine pour mettre cette expérience en place. Ce sera l’occasion de confronter le HOT à une autre culture
et de l’enrichir de nouvelles expériences. Et puis, ne l’oublions pas, le HOT est aussi né de la recognition intégrative® que j’ai pu découvrir sur place.

A ce sujet, une petite anecdote. Durant une de mes formations sur place, j’avais pris un repas seul le soir dans le centre-ville et j’étais assis dans un petit restaurant à côté d’un couple d’anglais.
En quelques minutes, j’avais lié conversation avec ce couple et j’avais réussi avec ma gestuelle et quelques mots péniblement arrachés à la langue de Shakespeare à mettre la madame sous hypnose. Une expérience inoubliable.

Pour le reste, Nice, c’est beaucoup trop chaud pour moi et j’aimerais développer le HOT aussi en Suisse ou au Québec. Vous avez peut-être des pistes ?

Je vous dis à bientôt à tous dans le monde réel de l’irréel généré par le HOT et son univers olfactif.

Guy

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s