La honte

Après tout ce que j’ai écrit sur le HOT système ® et la boulette de papier, je me suis rendu compte en discutant avec mon épouse que je n’avais jamais testé la technique sur moi. Pourtant, j’en parle et je décris la technique dans mon HOT roman comme si je l’avais vécu.

J’ai effectivement sélectionné avec de nombreux tests les différentes huiles. Je les connais presque par coeur et elles me font toujours autant d’effet. J’ai étudié la gestuelle, j’ai travaillé les ancrages et je me suis repassé en boucle les différents enregistrements pour me corriger et continuer à apprendre. Mais jamais, non jamais, je n’ai testé le système sur moi. C’est très con !!

Alors, j’ai enfin testé pour vous, la boulette de papier. Il fallait bien commencer par quelque chose. Je l’ai testée tout seul, ce qui peut paraître ridicule au premier abord mais qui m’inspire de nouvelles idées également comme pratique de l’autohypnose (ou auto HOT).

J’ai donc pris le premier mot qui me traversait l’esprit par rapport à une problématique que je rencontre depuis plus d’un an et que je refuse obstinément de traiter. J’étais allongé sur mon lit dans une position de détente et après mon petit cérémonial d’entrée en autohypnose, j’ai prononcé le mot à haute voix et je l’ai mimé. C’est un voyage instantané. Je suis passé par différentes époques de ma vie (époques souvent oblitérées de ma conscience)  à une vitesse vertigineuse avec des liens que je n’aurais jamais pu imaginer. Je me suis retrouvé après quelques détours pas nécessairement chronologiques à une période de mon enfance que j’avais complètement camouflée dans l’internat d’une école où je suis resté un trimestre. Le reste est personnel et ne vous regarde pas.

L’expérience est saisissante, le simple fait de se connecter à mon cerveau émotionnel m’a permis d’établir des liens concrets entre des évènements qui n’avaient en soi aucuns points communs. Le processus est entièrement inconscient au départ mais transmet à notre conscient un certain nombre de messages d’une importance capitale. C’est un peu comme regarder le ciel étoilé et observer des étoiles filantes qui relient différentes étoiles du ciel. C’est rapide, lumineux et aléatoire (pour nous).

Je retiens de cette expérience, la non chronologie des évènements, les images accompagnées des sensations, la rapidité du phénomène.

Je n’ai pas pu, hélas, terminer complètement le processus et jeter ma boulette de papier mais je ne désespère pas de trouver un moyen d’utiliser la technique de façon plus complète.

Les huiles (odeur), les gestes, le ton de la voix, le toucher, l’intentionnalité, … tout cela est essentiel au bon déroulement et au succès d’une séance accompagnée car une relation s’établit entre deux cerveaux émotionnels (la méta-communication). Mais pour le reste, c’est toujours le choix du partenaire de choisir les étoiles dans son ciel qui lui parlent et qui lui permettront d’avancer dans son travail. Nous sommes juste des accompagnateurs, des facilitateurs.

J’espère qu’un jour, une ou une de mes élèves me permettra de faire un HOT complet.

Une réflexion au sujet de « La honte »

  1. Zut tu lis dans mes pensées … il y a quelque jours je me suis faite la même réflexion : tiens est-ce que je pourrais me faire un hot à moi-même ? et maintenant que je te lis j’ai bien envie d’essayer… Pour la suite je te veux bien comme « sujet » le jour où tu es prêt…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s