Se séparer de la boulette

mains-personne-agee

Chaque soir, elle rentre avec son lot d’histoires et d’anecdotes. Travailler dans une maison de repos, dans un centre de jour ou dans un milieu hospitalier amène le personnel médical à rencontrer des situations familiales extraordinaires. Les liens familiaux, les secrets de famille, les tensions, les jeux de pouvoir, les intérêts financiers, … tout cela se révèle au grand jour chaque fois qu’il est question de placer la personne âgée. Les situations familiales sont diverses mais quand il s’agit de passer à l’acte, les réactions sont souvent surprenantes.

Prenons comme exemple, la position de la personne âgée qui ne veut pas être placée et qui attend de sa famille un juste retour d’aide et de prise en charge de la part de ses enfants mais qui d’autre part est une sorte de tyran à la maison. Les enfants oscillent entre la loyauté familiale et le désir de s’émanciper de ces contraintes.

Dans le cas qui nous intéresse, la mère commence un début de désorientation et ne peut plus rester seule à la maison. Elle vit avec sa fille qui n’en peut plus. La relation est tout le temps très tendue. La mère va plusieurs fois par semaine dans un centre de jour (personnellement, j’appelle ça une sorte de garderie pour personnes âgées) où elle se comporte tout à fait normalement vis à vis des autres personnes. Une fois de retour à la maison, elle adopte un tout autre comportement et fait vivre un enfer à sa fille. Cette dernière est au point de rupture et entreprend les démarches pour placer sa mère. Elle visite l’institution, discute avec le personnel et au moment de prendre la décision finale, elle renonce en disant qu’elle ne peut pas envisager de vivre sans sa maman à la maison et peu importe si elle sacrifie sa vie et sa santé.

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire l’analogie avec la boulette de papier du HOT système ®. Le fameux moment où on demande au partenaire de s’en séparer et de la jeter dans la poubelle. C’est un moment très délicat où le partenaire prend conscience de tout ce qu’il a pu y mettre et où il doit décider d’abandonner toutes ces anciennes raisons d’exister. C’est le grand vide qui s’annonce. Personnellement, dans mon accompagnement, c’est ce grand vide que je cherche à provoquer chez la personne. Nous sommes tous perpétuellement ballotés entre nos sentiments de culpabilité et nos désirs ou pulsions. Nous cherchons chez l’autre un soutien, un avis afin de nous aider à faire un choix, à prendre une décision. Notre éducation, notre culture pèsent un poids infini dans cette balance. Et pourtant, une grande part de nos maux, de nos malaises proviennent de cette ambivalence permanente et il est nécessaire de trancher pour avancer.

Vous me répondrez qu’il y a toujours moyen de négocier (à la belge), de tempérer, de trouver de nouveaux arrangements. Oui, bien sûr si cela vous donne meilleur conscience mais selon moi cela ne solutionne pas le problème à terme.

Ouvrons une parenthèse : Dans mon cas, j’ai du placer ma mère suite à un accident de la vie quotidienne, une chute. Elle a survécu quelques mois à son placement (elle était en réalité dans un stade final de cancer du sein non détecté car volontairement caché par elle pour épargner des soucis à ses enfants). Son combat à elle était de partir dignement sans embêter son entourage. Nous n’avons rien vu et nous n’avons rien fait! Je ne peux pas m’empêcher d’encore penser à ces mois de calvaire passés recroquevillées sur elle-même dans cette chambre ultra-moderne dans un environnement totalement aseptisé. Le mot aseptisé comprend pour moi les locaux, la nourriture et une bonne partie du personnel. Les relations sont codées et artificielles et je n’en veux pas au personnel mais plutôt aux conditions de travail totalement orientées rendement. Fermons la parenthèse.

Revenons à notre HOT et à sa boulette. Le fait de s’en séparer génère souvent chez le partenaire différents malaises ressentis et exprimés au niveau physique. C’est pour moi un excellent indicateur de la qualité de la boulette et de la possibilité d’avancer dans le travail. Madame M. avec qui j’ai fait la démonstration durant l’atelier du 28 janvier, m’a fait part de la puissance de cette technique en me mettant toutefois en garde pour son utilisation sur des personnes fragiles. J’adhère totalement à cette réflexion et je ne peux qu’insister sur l’importance de l’accompagnement. J’ai assisté à des démonstrations avec d’autres approches sur des personnes fragiles et non-identifiées comme telles avec des scènes hystériques difficiles à juguler. Il y avait heureusement des personnes compétentes pour reprendre le contrôle de la situation.

Se séparer de la boulette, placer la mère en maison de repos (éternel !!) c’est ouvrir la porte sur un vide. Ce vide, c’est l’inconnu, le néant mais aussi l’ensemble des possibles sans le parasitage des anciennes contraintes. C’est l’opportunité pour le partenaire de mettre de nouvelles solutions en place avec un nouveau regard. C’est l’opportunité pour notre libre-arbitre de prendre le pas sur nos pulsions inconscientes qui régissent plus de 93 % de notre vie. C’est enfin l’opportunité de se mettre en danger (sans danger !) pour exister et donner une nouvelle orientation à notre existence.

Mon rôle, c’est d’accompagner, le rôle du partenaire c’est de bouger s’il estime être prêt.

Le HOT système ®, c’est plus qu’un outil ou une technique, c’est selon moi aussi une philosophie pour appréhender l’existence. Une philosophie qui tente d’aider le partenaire à sortir de son statut de robot formaté par nos civilisations, nos cultures et surtout nos croyances. C’est également un moyen de rencontrer l’autre d’âme à âme.

PS : Je tiens à préciser que je n’ai pas d’avis ou de conseil sur la prise en charge des personnes âgées, c’est à chaque fois une décision délicate et individuelle car notre société n’a pas mis les moyens en place pour faire face de façon adéquate à notre fin de vie. Etre lavé, bourré de médicaments et gavé ne sont pas pour moi des critères de qualité pour exprimer les besoins réels d’un être HUMAIN, ce sont des critères pour un élevage de poulets bios. Chercher l’erreur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s