J’ai testé pour vous

lemprise-des-ames

J’ai assisté fin septembre à une conférence organisée par Lee Pascoe au sein du Chapter NGH de Bruxelles sur l’Hypnose Spirituelle.

Cette conférence était présentée par Pascale et abordait une technique de communication avec les « âmes » illustrée par quelques vidéos. Le sujet m’avait laissé perplexe. Il se fait cependant qu’une certaine Ariane, déjà rencontrée à d’autres formations, me remet un petit folder concernant une formation sur le sujet début octobre à Bruxelles. J’avais à peine le folder en main que quelqu’un me l’a pris. J’ai cherché et j’en ai retrouvé un autre. Le sujet m’interpelle depuis longtemps et j’ai donc téléphoné le lendemain à Ariane pour connaître les modalités mais sans m’inscrire. J’en ai parlé avec mon épouse qui était assez réticente compte tenu de mon histoire. J’ai donc laissé le sujet de côté et poussé par une curiosité maladive, je me suis inscrit à la dernière minute.

Le 1er octobre à Bruxelles, conduit par mon épouse qui en profite pour aller se balader en ville, j’arrive à la formation. Je rencontre Ariane et une autre dame, Anne, dont le visage ne m’est pas inconnu. Nous avons effectivement participé ensemble à la même formation en Hypnose quelques années auparavant.

La formation commence par quelques aspects théoriques et un exercice pratique avec une des autres participantes. Tout cela me semble fort mental et je commence doucement à regretter cette formation et ce week-end perdu. La démarche m’apparaît très intellectuelle, une sorte de dissociation qui permet à la personne d’exposer un problème qu’elle n’aurait jamais pu aborder directement. Je suis vraiment très déçu.

Sur l’heure du midi, je mange un sandwich avec Anne et un garçon très sympa avec qui j’avais effectué ma formation en ostéo plus de dix ans auparavant. Le monde est vraiment petit.

Nous reprenons la formation et Anne me propose d’être la prochaine « victime ». J’accepte et je m’installe confortablement. Je préviens au préalable qu’il est parfois difficile de me sortir d’un état hypnotique et je leur confie ma montre gousset qui m’aide à revenir « ici et maintenant ».

J’ai à peine fermé les yeux, qu’à l’invite de Anne à me détendre je pars immédiatement en transe. Je perçois clairement un grand rideau rouge avec en haut à gauche, à travers le tissus, un visage et des mains qui s’agitent. Je vous passe les détails, retenons juste pour le moment que le personnage qui se présente à moi dit s’appeler Piétro. La scène semble se dérouler dans un théâtre de type Italien avec de nombreuses et riches décorations. Anne m’assaille de questions et m’invite à chaque fois à ne pas me laisser submerger par le personnage. Je garde pour moi le reste de l’histoire. Je reviens à la réalité avec énormément de mal et surtout avec l’aide de ma montre et la détermination de Anne. Mes yeux sont inondés de larmes, j’ai mal à la tête, je tremble et je n’ai pas froid, je me sens épuisé.

Mon épouse me récupère à la fin de la journée et elle conduit pour me ramener. Je suis épuisé, je ne dis rien durant tout le trajet et je sais qu’elle est inquiète. Moi-même, je ne suis pas certain de vouloir y retourner seul le lendemain.

2 octobre, Bruxelles, je suis arrivé très tôt car les accès à la ville sont limités compte tenu du marathon qui se déroule ce jour là. Tout le monde est revenu. Petit débriefing durant lequel je me plains de voir depuis la veille au soir, le visage de Piétro qui n’arrête pas de m’obséder. Parfois, il vaut mieux se taire, me revoilà parti pour un nouveau voyage vers l’inconnu toujours accompagné de Anne, encore plus directive que la veille. Mon départ est à nouveau instantané et m’amène dans une cour royale avec un trône sur lequel siège un personnage autoritaire et à côté une sorte de bouffon qui ressemble à Piétro. Je me retrouve entre Anne, mon guide spirituel (il vaut mieux en avoir un dans ces cas là), l’autorité, Piétro, et quelque chose qui doit être ma conscience. Mon corps, mon cerveau passent d’un personnage à l’autre toujours sous le questionnement assidu de Anne. Elle m’empêche de sombrer complètement et de m’abandonner à ces personnages qui semblent m’utiliser comme une marionnette. A nouveau, je préfère garder la suite de l’histoire pour moi. Je reviens, toujours soutenu par Anne, à l’ « ici et maintenant » sans l’aide de ma montre et avec un peu plus de facilité que la veille. Je me sens dégagé de quelque chose et je me remets à trembler de tout mon corps. La journée se passe avec de nombreux exercices et apports théoriques. Chacun a l’occasion de voyager. Pour certains, les transes sont impressionnantes.

Peu à peu, mes idées préconçues se sont envolées et la réalité des rencontres avec les « âmes » s’est concrétisée. J’ai encore eu l’occasion d’expérimenter 2 transes où j’ai pu questionner une âme sur son rôle et sa présence dans la maladie d’Alzheimer. C’était à la fois très émouvant et instructif sur notre condition humaine. Les départs et les retours vers cet état de transe assez particulier sont devenus instantanés et plus agréables. J’ai troqué ma vieille trottinette contre une soucoupe volante dernière génération. Il me suffit d’encoder la date et le lieu et c’est parti.

Depuis dimanche soir, je me sens léger et mon métabolisme général a quelque peu changé. J’ai dormi comme un bébé, j’ai les mains et les pieds habituellement brûlants qui sont devenus froids et je me sens léger comme délivré d’un poids dans la nuque. Mes idées sont plus claires, bref quelque chose a été réglé.

Je ne me sens pas une vocation de « passeur d’âme », mais je vous invite à expérimenter au moins une fois ce travail très particulier sous hypnose.

Merci à Ariane et à Anne pour m’avoir fait découvrir et expérimenter un autre aspect de l’hypnose avec tant d’humanité.

Vous pouvez les retrouver et les contacter via le site http://www.presences.be/.

PS : Je crois avoir retrouvé le visage du bouffon Piétro à travers ce tableau attribué au peintre Jean Fouquet.

pietro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s