Les fraises

limace et fraise

La semaine passée, mon épouse, en revenant d’une petite visite de chez sa grand-mère, ramène 2 beaux raviers de fraise. J’adore les fraises, mais malheureusement, mes fraisiers reçoivent la visite journalière de mes copines, les limaces. Il faut les comprendre  ces pauvres petites bêtes, elles ont mangé le plans de courgette et elles méritent un petit dessert. Mes fraises sont non traitées et nous en mangeons une de temps en temps mais rarement mûre.

Pour me faire la surprise, ma femme me demande de fermer les yeux et elle me glisse une fraise en bouche. Directement, je fais une grimace en disant qu’elle goute le savon. Peut-être que c’est ma femme qui s’est lavée les mains. Bref, nous décidons de manger un ravier comme dessert et de garder l’autre pour le lendemain.

Drôle de goût quand même. Je ne finis pas ma part.

Nous avons été sérieusement dérangée au niveau intestinal durant toute la nuit.

Le lendemain, je décide d’offrir le deuxième ravier (je vous dis pas le prix) à mes grandes amies les limaces. Elles n’y ont pas touché, même les insectes ne viennent pas. Les fraises sont occupées à pourrir sur place très lentement. Par contre, celles qui poussent sur mes fraisiers continuent à être dévorées chaque nuit.

J’ai déjà raconté que jusqu’à l’âge de 18 ans, j’ai vécu un autarcie avec mes parents à la campagne. Je me faisais des festins en été de fruits rouges que je cueillais et dégustais sur place. De véritables orgies et je n’ai jamais été malade.

Aujourd’hui, manger 5 fruits et légumes par jour en les achetant en grande surface sans aucune garantie bio véritable, c’est se condamner à une mort certaine. Mais encore, il faut avoir de gros moyens pour se procurer une nourriture saine, c’est à mon sens une véritable injustice sociale qui coutera cher à notre sécurité sociale à plus ou moins moyen terme.

J’ai de bons espoirs pour mes tomates, si elles se décident à mûrir un jour. les limaces semblent les ignorer pour le moment.

En parlant de limace, je me demandais comment elle faisait pour monter sur mes tréteaux pour aller manger les salades. C’est un petit escargot qui m’a donné la solution. Il montait tranquillement le long de la paroi de la serre et une fois arrivé au-dessus des salades, il est tombé pile dans les salades. Je n’en croyais pas mes yeux. Ces petites bêtes sans cervelle aurait donc une intelligence ?

Elles ont en tous les cas l’intelligence de ne pas bouffer n’importe quoi.

Elles mangent bio et gratos !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s