Courte réaction à chaud

L’hypnose : ses bienfaits, ses limites, ses dangers

Je n’ai pas l’habitude de me précipiter pour écrire un article et il est vraisemblable que je reviendrai plus tard à tête reposée sur le sujet.

Je viens de voir dans le journal « La libre Belgique » que Marie-Elisabeth Faymonville » pour qui j’ai la plus grande admiration est l’invitée du samedi. Le sujet abordé est : « l’hypnose, ses bienfaits, ses limites, ses dangers ».

Mon propos n’est certainement pas de remettre en question les bienfaits, peut-être un peu de repousser les limites mais surtout les dangers.

Messmer, avec deux s, a popularisé depuis un certain temps grâce à ses shows et ses apparitions à la TV l’hypnose que j’appelle ‘pouvoir’. Il a permis de remplir de nombreux cabinets de thérapeutes et a ouvert la technique à la rue (street hypnose).

Contrairement à ce qu’affirme Mme Faymonville et de nombreux autres praticiens du monde médical, pour moi l’hypnose n’est pas un ‘processus de conscience modifiée’ (cfr François Roustang sur le sujet). C’est un état au même titre que l’éveil ou le sommeil. C’est un état dans lequel nous rentrons tous plusieurs fois par jour naturellement. C’est un état variable comme la conscience ou le sommeil. C’est un état qui est nécessaire à notre bon équilibre mental. Il varie de la simple absence à la léthargie la plus complète avec différents degrés suivant les circonstances et les individus.

Dans cet état, je cite « Sa crédivité augmente alors que son raisonnement, son jugement et son analyse diminuent. L’individu est donc fragilisé ». Je cite encore « Dans certaines sectes aussi, ces techniques sont utilisées pour assujettir l’autre mais sans être présentées comme telles ». Je pose donc la question à tous les médecins : « la publicité journalière avec répétition de spots à destinée de publics ciblés est-elle de l’hypnose ? ». 300 personnes qui courent comme un seul homme derrière des personnages fictifs dans la rue, est-ce de l’hypnose ? Un homme politique qui par son charisme sidère les foules, est-ce encore de l’hypnose ? Le monde pharmaceutique qui pour vendre ses vaccins fait courir le bruit d’une pandémie, est-ce aussi de l’hypnose ?

Ma réponse est OUI, mille fois OUI, et c’est même de l’hypnose de groupe. L’être humain est un être totalement crédule qui a l’impression d’agir en conscience. Les études actuelles tendent à démontrer que notre espace de conscience est en réalité très limité et que la majeure partie de nos décisions est prise par notre subconscient. Ce dernier ayant été totalement formaté et conditionné durant notre prime enfance.

Je rencontre totalement l’avis de Mme Faymonville quand elle dit sa crainte de l’hypnose pouvoir (rue, spectacle,…). J’y ajoute ma crainte de l’hypnose de groupe, marketing, politique, …

Je ne pense pas que les médecins soient à l’origine, par leurs formations, plus aptes à hypnotiser. Nous sommes tous capables de le faire. Maintenant, il faut surtout savoir pourquoi on veut hypnotiser. Je m’adresse là à toutes les personnes qui ont suivi ou suivent des formations dans le domaine (quelque soit l’école). Avez-vous, chers collègues fait votre examen de conscience ? C’est pour aider l’autre me direz-vous. OK, et que cache cette belle réponse humaniste ? (j’entends déjà les cris et les désapprobations, de quoi il se mêle ?)

Je vous taquine, mon problème n’est pas l’hypnose, mon problème est l’usage qui en est fait et l’outil de pouvoir qu’il peut vite devenir pour quelqu’un qui n’est pas tout à fait droit dans ses bottes. J’ai fait de nombreuses formations en Belgique et en France et j’ai rencontré de nombreuses personnes qui en perte de repères se tournaient vers ces pratiques.

Sur les sites, dans les manuels, il est toujours enseigné qu’il est impossible d’obliger quelqu’un à faire quelque chose contraire à sa conscience. Elle est où la conscience d’un kamikaze, d’un intégriste ? Vous me répondez c’est différent, c’est de l’endoctrinement. C’est quoi la différence entre l’endoctrinement et un ancrage en hypnose. L’hypnose, je le répète, est un état naturel avec des degrés de suggestibilité différents selon les individus. Créer LE contexte adéquat et vous aurez des individus suggestibles sous hypnose à quasi 100 %.

Pour ce qui est de la sortie de l’état d’hypnose, personnellement c’est : « si je veux et quand je veux » et de nombreux collègues en ont fait l’expérience avec moi. Sinon, OUI, il est important de ramener les gens « ici et maintenant » en pleine possession de leurs moyens. On ne l’enseigne pas assez à mon goût dans les formations.

Pour ce qui est de la gestion de la douleur, Mme Faymonville à remis à l’ordre du jour une technique opératoire (anesthésie) qui avait été popularisée par James Esdaile en Inde au XIX ème siècle. Cette technique (différente dans la mise en oeuvre) a été reconnue mais malheureusement balayée par l’apparition de l’éther qui était plus facile à mettre en oeuvre st surtout plus rapide.

Pour ce qui est des techniques rapides,  ou instantanée, elle ne fonctionne pas avec tout le monde (environ 30 % des personnes). Elles ne sont pas plus dangereuses que d’autres techniques si on prend les précautions d’usage (attention aux chutes) et elles permettent un gain de temps certain. Il est temps de mettre de côté un certain puritanisme hérité d’une époque et d’une culture qui n’est pas la nôtre (soi-disant au nom du respect de la personne).

J’étudie l’hypnose depuis plus de 15 ans, d’abord la littérature ancienne, depuis Mesmer (le vrai celui qui a un seul s) à l’hypnose moderne et tous les qualificatifs que tout un chacun lui donne (éricksonienne, nouvelle, humaniste, …). Je pratique l’auto hypnose de façon journalière, c’est un outil merveilleux pour soigner, soulager la douleur, prendre des décisions, se reposer, … Ce n’est pas Bertrand Picard, dans son avion solaire qui dira le contraire. Alors profitons pleinement des ressources que procurent cet état tant qu’il est encore gratuit, permis et non légiféré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s