Hypnopokemon

P1000303

Cette photo ci-dessus justifie à merveille cette chasse sans répit au « Pokemon ». On parle d’arène dans laquelle on retrouve des dizaines de ces petites bêtes malicieuses. Voilà ce qu’il reste de mon plan de courgette après 3 jours d’absence. Habituellement, je chasse tôt le matin ou le soir à la nuit tombée avec une lampe de poche. Ils m’arrivent parfois d’intervenir après une petite pluie pour intercepter un maximum de ces petites bestioles nuisibles. Elles sont de toutes les couleurs, grises, oranges, noirs,… Les plus redoutables sont celles avec des armures sur le dos. J’ai pu par chance en photographier une en pleine fuite, la photo est un peu floue mais elles vont tellement vite qu’ils est difficile de régler l’appareil.

P1000305

On distingue nettement les deux petites cornes à l’avant qui lui servent de radar. Ce sont de véritables détecteurs de saveurs. Salades, courgettes, basilic, fraises et j’en passe ont été cette année les principales victimes de ces êtres innommables.

Plus sérieusement, nous avons profité de quelques jours de répit pour se promener en France. Sur le retour, nous sommes passés par St Omer pour revoir une fois de plus la cathédrale (toujours en réfection). Avant cela, nous nous sommes promenés dans le parc (splendide) aménagé au pied des anciennes douves. Je trouvais très bizarre de voir toutes les personnes croisées se promener avec en main leur smartphone. Je faisais même part à mon épouse de l’impossibilité des gens à encore communiquer entre-eux directement. Personnellement, cet appareil me sert juste à écouter mes messages en fin de journée. En vacance, il est toujours en mode avion et il me sert d’horloge (je n’ai pas encore découvert la montre bracelet). Bref, la situation devenait de plus en plus cocasse au fur et à mesure que l’on croisait les gens le regard rivé sur leur appareil. Les plus drôles, sont ceux qui ont une cigarette dans une main et leur appareil dans l’autre, ils font comment pour se gratter le bout du nez ?

Nous quittons les jardins pour nous rendre à la cathédrale. Sur la place tout autour, nous croisons une multitude de jeunes tous les yeux fixés sur leur smartphone. C’est inhabituel, car en dehors des messes et des mariages, il y a habituellement peu de monde à cet endroit. Nous visitons la cathédrale et comme à l’habitude je suis émerveillé par la lumière dans les vitraux et l’abondance des sculptures et peintures de cet endroit. Toutes racontent des histoires.

Nous sortons et allons boire un verre sur la place principale de St Omer et là, nous tombons nez à nez avec plus de deux cent personnes munies de smartphone. Ils se mettent en mouvement et comme une vague (in)humaine, ils traversent la route sans se soucier des voitures et des passants, les yeux toujours fixés sur leur écran.

pokemon st omer

Mon franc, ou mon euro, tombe enfin. Nous assistons à une chasse aux Pokémons. C’est sidérant. Nous avons la chance d’assister en life à un phénomène d’hypnose de masse. L’individu n’existe plus, il est perdu dans la foule et telle une fourmi il suit aveuglément le mouvement. Il suffit qu’une personne crie « ici » pour que tous se précipitent, se bousculent pour attraper un être virtuel.

De nombreuses interrogations défilent dans ma tête depuis cette observation. Je peux résumer cela en une question : qu’est devenu l’être humain ?

Imaginez un seul instant la puissance de cet outil de manipulation transposé à d’autres moments de notre existence, imaginez un dirigeant un peu zélé qui signalerait de cette façon les auteurs d’un putsch raté ou encore un parc d’attraction qui organiserait des chasses pour augmenter son taux de fréquentation. Je sais parfois je rêve.

Quand je pense aux craintes des gens à se faire hypnotiser par un thérapeute et à la confiance aveugle de ces mêmes personnes en un petit écran avec des personnages virtuels, je me pose encore plus de questions sur la nature humaine. La comparaison suivante va certainement vous choquer mais où est la différence en matière d’endoctrinement entre un jeune qui va en Syrie et un jeune qui perd son temps à courir après des êtres virtuels. Ils sont tous les deux en perte de repères, l’un est un mouton qui va tuer pour atteindre un paradis virtuel, l’autre est un chasseur (en fait la proie d’un marketing démentiel) armé d’un smartphone qui lui permet d’exister.

Pendant ce temps, l’extrémisme monte en puissance un peu partout, Erdogan mène l’Europe et son peuple par le bout du nez, les USA sont sur le point d’élire un fou dangereux et comble de tout les limaces ravagent mes plantations. Mais que fait Dieu pour ses ouailles ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s