la boîte à miracles

P1000237

La boîte présentée ci-dessus est la HOt 70, mon outil de travail actuel. Les étiquettes de couleur représentent les chakras (attention, ceux-ci varient suivant les auteurs). Nous disposons encore d’autres huiles qui feront sans doute un jour partie d’un HOT 100. Nous étudions ces huiles et leurs caractéristiques et nous pensons sincèrement qu’un savoir partagé est plus profitable à l’humanité que le dépôt d’un brevet. La nature appartient à l’humanité toute entière et pas seulement à quelques nantis.

Après l’effet basilic (voir articles antérieurs), je me dois de vous présenter l’effet eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora). Cette huile essentielle ne doit pas être confondue avec l’Eucalyptus radié très utilisé comme anti-viral ou d’autres eucalyptus comme le globulus.

Pour la petite histoire, je souffre depuis quelques mois d’une douleur à l’épaule gauche suite à un faux mouvement. Cette douleur va et vient au gré du taux d’humidité, de la météo et de ma tendance procrastinatrice. Ce n’est pas vraiment handicapant mais cela m’empêche par exemple de prendre quelque chose derrière moi avec mon bras gauche. Un peu excédé par cette gêne permanente, je me décide enfin à demander à mon épouse de m’aider à enlever un blocage au niveau d’une dorsale haute. Mes quelques années d’ostéo me permettent de trouver assez rapidement la manoeuvre à effectuer. Seul, ce n’est pas facile mais j’y arrive avec l’aide de ma femme.

Débloquer ainsi une vertèbre déplacée depuis longtemps n’est pas sans conséquences, les tissus ont pris des mauvaises habitudes pour compenser la lésion. Il faudra un peu de temps pour tout remettre en ordre.

Ce déblocage a eu lieu lundi, il faisait beau. La nuit de lundi à mardi a été assez courte et la journée de mardi un véritable enfer tant la douleur était intense. Elle se propageait au niveau de la nuque et me rendait un peu nerveux. Il faut croire que quand on est perdu dans ses problèmes, on n’a plus les idées très claires. C’est donc au soir, assis tant bien que mal dans un fauteuil avec une multitude de coussins dans le dos, que ma femme (encore elle) me pose une question. Elle me demande pourquoi je n’utilise pas l’eucalyptus citronné pour ses propriétés anti-inflammatoire et anti-rhumatismale.

J’ai une bibliothèque remplie d’ouvrages spécialisés, je passe des heures avec mes bouquins et mes huiles et je n’ai pas un seul instant eu l’idée d’avoir le bon réflexe. Suite à la question du pourquoi de mon épouse, je n’ai pas pu donner de réponse. Par contre, je me suis précipité (lentement vu la douleur) dans mon bureau, j’ai ouvert ma boîte HOT 70, j’ai repéré Eucalyptus citronné, étiquette jaune emplacement J2 et je l’ai appliqué sur la zone douloureuse. J’avoue, j’aurais peut-être du dilué un peu, mais j’avais trop mal. Dans les 5 minutes qui ont suivis l’application locale, la douleur avait presque entièrement disparu. J’ai passé une bonne nuit et j’ai remis un peu d’huile ce matin. Tout va pour le mieux.

La puissance de ces huiles est fabuleuse et nous en avons eu d’autres exemples très concrets ces dernières semaines. Bien entendu, il faut en disposer, connaître leur usage et les précautions éventuelles. Pour cela, mon épouse et moi-même, nous avons suivi différentes formations complémentaires et nous disposons d’une belle documentation.

Personnellement, je préfère les utiliser dans le cadre du HOT système® pour leur propriéts olfactives. Mais, je suis toujours sidéré par leurs propriétés chimiques (aromathérapie) et informatives. Une huile doit parler à la personne, elle vient pour moi réinformer un système et le résultat, dans mon cas, est toujours très rapide, voire instantané. Si on utilise une huile plusieurs jours et que rien ne change, suivant mon expérience, c’est que ce n’était pas le bon choix même si les indications correspondaient. Nous avons la chance actuellement de disposer de près de 300 huiles sur le marché avec de nombreux fournisseurs. Ces huiles sont souvent redondantes au niveau de leurs propriétés et pourtant, il suffit parfois d’une petite différence dans le chémotype ou dans une synergie pour que l’effet soit complètement à l’opposé.

C’est un univers à découvrir et quand on commence, il n’existe pas à ma connaissance d’huile antidote pour arrêter.

Notre enquête sur les tendances des huiles préférées dans le HOT 15 continue. Pour le moment, les 4 premières places sont tenues par : menthe poivrée, orange, canelle et ylang. Elles correspondant chacune (le hasard j’imagine ou la loi statistique) à un tempérament hippocratique différent.

HOTement vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s