Quelques précisions sur la DCA (suite)

écran valise hot30

Pour résumer l’article précédent, nous avons écarté la problématique et nous demandons au partenaire de nous dire comment il se sent maintenant. C’est une situation jamais envisagée qui crée une sorte de blanc au niveau de la réflexion et qui oblige la personne à se tourner vers elle-même. Nous en profitons alors pour introduire les huiles essentielles. Qu’elle odeur proposer ? C’est la grande question. Certes, maintenant, avec l’expérience, le choix est plus facile pour moi, surtout avec mes connaissances acquises des huiles et de leurs différents aspects. Mais je me mets à la place d’un thérapeute qui travaille pour la première fois avec ce système. Il a devant lui un partenaire en attente et il ne peut pas perdre un instant pour proposer avec certitude une huile efficace sans devoir passer en revue les 30 huiles du HOT.

(Rappel : différentes approches sont alors possibles, soit par les émotions (les 10 huiles des colonnes A et B, soit par les chakras en fonction de la couleur de l’étiquette (chakra 1 rouge) soit par les identités aromatiques. Le thérapeute peut également utiliser le programme excel pour l’aider.)

Le but est avant tout de faire remonter des affects positifs et de recueillir ces affects pour s’en servir ensuite dans le travail sous hypnose. L’écoute visuelle par le praticien est essentielle. A chaque huile proposée, le partenaire peut réagir de 3 façons, soit c’est neutre (la personne n’a pas les capteurs pour cette odeur, soit c’est rebutant voir mauvais, soit c’est agréable.

Pour le neutre, on passe en expliquant que nous avons tous une sensibilité différente et que c’est cela qui fait la richesse du « vivant ». On propose alors une huile un peu plus odorante pour vérifier qu’il n’y a pas un problème d’anosmie (perte totale ou partielle de l’odorat).

Pour le désagréable, on écarte les mots par la gestuelle et on demande le contraire, ce que la personne cherche, vers où elle veut aller. On peut éventuellement se servir de cette odeur pour l’associer a ce qui a été mis auparavant dans la poubelle. Toute information est bonne à prendre.

Pour l’agréable, on fait reconfirmer et on demande à quoi cette odeur fait penser, on propose d’autres odeurs et on demande de faire un choix. Un dialogue va s’établir :
Partenaire : « Je préférais la première odeur, c’est plus le souvenir des promenades avec mon père dans la forêt et le soleil à travers les branches de sapin ».Thérapeute : « Vous vous sentiez comment »
Partenaire : « Bien »

C’est là que le thérapeute va devoir commencer à creuser pour chercher les affects, « Bien » est facile et est une façon pour le partenaire de ne pas chercher plus loin.

Thérapeute : « Oui, bien, et bien c’est comment pou vous ? »
Partenaire : « Bien, c’est bien, c’est le confort, c’est cool »
Thérapeute : « Confort, cool, c’est important pour vous ? »

Le thérapeute doit continuer à creuser en soumettant à nouveau l’odeur. Si ça tourne trop en rond, il ne faut pas hésiter à soumettre une nouvelle odeur et à continuer jusqu’à avoir les affects réels (le corps s’exprime).

Souvent, au début du dialogue, le partenaire reviendra avec le négatif, il faut l’écarter avec la gestuelle et le reformuler en positif.

Partenaire : « Oui, c’est un peu une sensation de chaleur à l’intérieur et de calme à la fois. »
Thérapeute : « Chaleur, calme, vous pouvez me montrer sur votre corps où cela se situe » ou « Et c’est comment pour vous, chaleur, calme ».

Il faut toujours revalider le positif avec les mêmes mots et éventuellement le faire montrer.

Partenaire : « C’est une chaleur dans la poitrine (la personne montre avec sa main sur sa poitrine »
Thérapeute : « Une chaleur dans la poitrine » (en refaisant le même geste)

L’intentionnalité du thérapeute est primordiale, c’est par son regard, sa gestuelle, son attitude corporelle sa tonalité et son débit qu’il se mettra en « syntonie » (fait de fixer une même longueur d’onde à l’émetteur et au récepteur) avec le partenaire.

(suite au prochain numéro)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s