Ils sont fous

Tout d’abord, je voudrais exprimer mon sincère soutien aux familles et aux enfants victimes du ZIKA en Amérique du sud et plus particulièrement au Brésil. Je trouve cette situation épouvantable, je ne veux même pas imaginer la vie de ses enfants atteints d’un retard de croissance au niveau du cerveau.

aucun-moustique-tigre-signale-en-charente

Ceci étant dit, je crains malheureusement que ce virus ait atteint le cerveau de nombreuses personnes depuis longtemps sur notre terre. Un politique belge a suggéré d’interdire de donner à manger aux migrants, ce serait certainement moins ignoble de les abattre sur place mais non il est plus réjouissant de les voir souffrir. Notre responsabilité, en tant que civilisation dite avancée, serait pour le moins de mettre en place des solutions d’accueil convenables (pas comme à Calais, une honte pour notre civilisation). Ces gens qui ont fuit leur pays, qui ont traversé des épreuves insensées pour survivre arrivent plein d’espoir et de rêves dans nos pays dit civilisés. La guerre chez eux est en grande partie due à notre mode de vie basé sur l’énergie. Ces pays détruits sont les champs de bataille inavoués des supers puissances. Il vaut peut-être mieux une petite guerre localisée qu’une guerre mondiale me direz-vous. La géopolitique est devenue trop complexe pour le citoyen lambda et cette arrivée massive de migrants sert directement les sentiments nationalistes et l’arrivée au pouvoir d’hommes de paille aux services de multinationales avides de plus de richesses.

La grande idée de l’Europe est occupée à se morceler sur ses bases et principes dits démocratiques. Il n’y a jamais eu autant de distance entre le pouvoir et l’homme de la rue. Pots de vin, manipulations, passes-droits, magouilles sont les maîtres mots qui dirigent notre Europe décadente.

A force d’être stressés et manipulés, nous sommes tous atteints de ce virus ZIKA. Ce qui me fait le plus peur, c’est (voir article précédent) ce nivellement par le bas. On est revenu à « Panem et circenses » du temps des Romains. Sauf que pour les migrants, on a supprimé le « Panem » et ce sont eux les figurants au milieu de l’arène. Ajouter à cela une religion différente avec des interprétations de doctrine différentes suivant les groupes, une place inexistante de la femme, des valeurs en contradiction avec les nôtres et vous avez le plus beau cocktail explosif jamais imaginé.

Roland aura beau sonner du cor pour prévenir Charlemagne, trop tard, les Sarrasins sont déjà parmi nous et ce ne sont pas les retours forcés par avion qui vont suffire à faire baisser leur présence.

Tout ceci est voulu, l’ennemi commun est désigné, il va permettre de focaliser et de mobiliser l’attention des foules pendant que d’autres mesures économiques impopulaires seront prises. Chaque année, les gouvernements répètent qu’il faut faire des économies supplémentaires, que l’on voit le bout de la crise mais qu’il faut encore faire des sacrifices. Pendant ce temps là, les américains dépensent des milliards pour le show présidentiel avec un Trump atteint du Zika depuis longtemps.

Je ne comprends pas, nous sommes tous des humains, citoyens du monde, issus du même univers avec les mêmes génomes et on n’arrête pas de se taper sur la gueule, de se détruire et de détruire notre environnement nourricier tout cela au nom d’une religion, d’une terre, de l’argent ou du pouvoir. On doit vraiment être tous atteints de ce virus Zika !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s