« Je m’ai trompé »

Com lortografe a complaitment changer, jai droit a fer des fotes mainant.

Déjà que je ne comprenais pas la moitié des messages sur mon gsm (pardon téléphone portable), je vais devoir à mon âge (non vous ne saurez pas) réapprendre à écrire. Je sais, apprendre permet à nos vieilles cellules de continuer à fonctionner, mais je pense qu’il y a bien d’autres domaines à explorer. La langue française est complexe dans ses exceptions et l’orthographe est un héritage de notre passé. Ecrire sans fautes, je n’y arrive pas, mais je fais attention et j’utilise les outils à ma disposition pour me corriger. Nous allons sans doute vers un nouveau nivellement vers le bas. Pour réussir des études, on demande maintenant le minimum, 10 sur 20. Soit la matière est devenue trop complexe, soit nos élèves sont devenus de plus en plus idiots, soit on veut promouvoir la loi du moindre effort, je ne sais pas mais je m’inquiète du chemin pris par nos sociétés dans le domaine de l’éducation et de la formation. C’est vrai, avec l’âge, nos façons de penser deviennent ringardes.

Mais revenons au sujet central de mon propos, oui, je me suis trompé. Cette idée m’est venue clairement au réveil ce matin. Ce en quoi, je mets toute mon énergie depuis des années est une erreur, une fausse piste, une ânerie qui ne tient pas compte de la réalité humaine. Je m’explique, depuis des années, je me bats pour pousser les gens à trouver eux-mêmes leurs propres solutions, leur propre autonomie. C’est un combat stupide, l’être humain a besoin qu’on lui dise ce qu’il doit faire , croire ou penser. L’être humain est un stupide robot programmable incapable de créer ses propres programmes sur base de ses expériences. J’en veux pour preuve les religions, ces mêmes hommes politiques que l’on réélit chaque année, la presse, la pub, la TV. L’être humain a horreur de la réalité, il a un besoin constant de rêves, de croyances et de buts. L’être humain est incapable de vivre l’instant pleinement, son esprit a besoin de savoir ce qu’il y a après. Je me suis vraiment trompé et j’ai donc décidé de vendre du rêve (j’ai bien commencé ma carrière en vendant du vent : des assurances).

Mais allons plus loin dans ma réflexion, peut-être que l’idée de vouloir aider les gens à trouver l’autonomie est un rêve qui me ramène à l’état de robot programmable. Tout cela tourbillonne dans ma tête, vite un feuilleton idiot à la TV ou une pub stupide pour m’aider à arrêter de réfléchir par moi-même. Non, ça ne marche plus, il y a rejet, une forme d’allergie, une réaction viscérale. Mon cerveau continue à fonctionner tout seul, il rejette systématiquement les croyances, les idées préconçues. Ce cerveau cherche d’autres solutions à priori non polluées, il explore les interdits, il essaie de connecter la terre et le ciel, il accepte sa dimension comme faisant partie d’un tout, il suspend le temps. Merde, je suis de nouveau en état d’hypnose.

Vouloir aider les gens à trouver leur propre autonomie est certainement au départ un rêve, mais c’est devenu un but, le moteur de mon travail, ma croyance en l’homme (et surtout la femme).

Bref, faites librement ce qu’on vous a dit de faire et en principe vous devriez être parfaitement heureux et si c’est pas dans cette vie se sera dans une autre avec soit 1000 cierges ou une place à la droite du chef.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s