Chaud devant

Nous avions la chance d’accueillir hier soir dans notre petit village de Rochefort Monsieur Jean-Pascal van Ypersele ancien Vice-Président du GIEC. Sa conférence  portait sur le réchauffement climatique et sur les décisions prises au Sommet de Paris (COP 21). Le discours de ce professeur était intéressant, lucide et confiant en la nature humaine. Le débat qui a suivi était loin du débat habituel des climato-sceptiques, il illustrait plutôt les préoccupations quotidiennes de la population et de ce que chaque citoyen pouvait mettre en oeuvre pour remédier à sa façon à ce problème.

Personnellement, je suis plus dubitatif sur la réelle volonté des lobbies, des politiques et des multinationales de vouloir agir efficacement contre ce réchauffement. Au vu de mon article « manger des pommes » et sur l’état général de notre planète, je doute que le Dieu « Argent » ait actuellement dans ses plans une quelconque préoccupation environnementale. Nos dirigeants mettent tout en oeuvre pour relancer les économies et endiguer le chômage. Cela me semble bien incompatible avec des économies, du recyclage et une meilleure gestion de la mobilité. Un participant a également relevé le fait que ces politiques énergétiques nécessitaient un engagement à très long terme ce qui est plutôt en contradiction avec la réalité politique axée principalement sur le prochain scrutin.

Comme le relevait, Monsieur van Ypersele, le problème est au-dessus des clivages politiques, il est nécessaire pour y faire face de confronter toutes les idées sans exclusives. L’enjeu est purement une question de survie de notre espèce et la production de CO2 n’est qu’un des aspects de cette survie. C’est tout un mode de pensée, de production et de vie qui est à revoir. Mais quand je vois le fanatisme religieux, la façon dont on traite les populations en exil, l’état de stress permanent (ce n’est plus le SIDA mais le ZIKA), les demandes légitimes des pays émergents pour avoir accès à un autre niveau de vie, la conversion énergétique de l’Allemagne vers des centrales à charbon, le prix du baril de pétrole en-dessous de 30 $, etc…, j’ai honnêtement peu d’espoir mais je me bats quand même.

Autre indication peut-être anodine, mais le public qui assistait à cette conférence avait une moyenne d’âge assez élevée (+/- 60 ans). J’entends par là, très peu de personnes dans la tranche 20-40 ans. Les gens sont en général prêts à agir au niveau local mais se sentent forts démunis et interpellent les politiques (cette conférence était une initiative Ecolo locale). Honnêtement, que peut faire le citoyen lambda dans sa commune ou dans sa vie de tous les jours.

  1. Isoler sa maison et ainsi économiser de l’énergie en chauffage. Hélas, c’est un gros budget surtout compte tenu de l’ancienneté de nos maisons et l’état déplorable de nos toitures. De plus, par souci d’économie, primes et subsides ont quasi disparus pour inciter les gens à investir.
  2. Passer d’un chauffage à énergie fossile à une pompe à chaleur avec COP positif. Oui, mais la pompe à chaleur a ses limites et consomme de l’électricité qu’il faut encore produire en majorité avec de l’énergie fossile dont le rendement énergétique est très mauvais.
  3. Troquer sa voiture pour se déplacer contre un vélo électrique, envisageable en milieu urbain mais impossible à Rochefort. Prendre le train pour se déplacer : pas facile d’arriver à la gare par manque de bus ou incohérence entre les horaires.
  4. Consommer local et saisonnier. Cela représente malheureusement un coût supplémentaire et surtout un changement des habitudes et des comportements (éducation).
  5. S’intéresser à la politique et interpeller les politiques. Hélas, en Belgique, allez savoir qui est encore responsable de quoi.

    Allez, méthode Coué, on y croit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s