Manger des pommes

 

 

Je suis rentré hier soir du Taï-Chi avec une pêche d’enfer. 6 semaines sans pratiquer, la reprise est douloureuse mais c’est à chaque fois comme une cure de jouvence. Ce froid intérieur qui me parcourait depuis des semaines a vite été remplacé par une chaleur interne dans les os et une énergie interne à faire pâlir une cannette de Redbull.

Je suis donc rentré chez moi, incapable de dormir, même la petite tisane à la verveine ne produisait aucun effet. J’ai donc allumé la TV et je suis tombé sur l’émission « Cash investigation » sur France 2. Le sujet du jour les pesticides. Vous devriez le visionner, ça calme. Ce qui m’impressionne le plus, ce n’est pas les conséquences sanitaires sur l’être humain ou la destruction de notre environnement, non, ce serait plutôt la froideur des dirigeants de ces multinationales ou plutôt leur inhumanité au nom du Dieu « ARGENT ». Le plus cocasse est de se rendre compte que ces multinationales (Bayer, Dupont, Dow, …) agissent ainsi pour notre bien et surtout pour satisfaire les actionnaires. Je ne critique pas le système libéral dans lequel nous vivons mais il est paradoxal de se rendre compte que notre argent gagné parfois à la sueur de notre front sert directement ou indirectement à financer ces grandes multinationales qui nous empoisonnent. C’est le serpent qui se mord la queue.

Manger des pommes, consommer cinq fruits ou légumes par jour, buver de l’eau, respirer, etc … Ces messages ou plutôt ces suggestions répétées à longueur de journée via des publicités, des scientifiques, des médecins, des thérapeutes sont censés nous procurer une vie plus saine.

Mais au regard de la qualité des produits proposés et de la qualité de l’air, j’aurais plutôt envie de me nourrir uniquement de lumière comme les « inspirés » de certaines traditions.

Dressons un bref aperçu de notre environnement :

l’air : les seuils de pollution (fixés par l’OMS) sont dépassés journellement en plusieurs endroits dans le monde

la viande : il faut un seau d’antibiotique à la naissance d’un jeune veau (blanc bleu belge) pour lui permettre de survivre

le poisson : il est vendu au poids, c’est plus rentable vu la quantité de métaux lourds qu’il contient

les fruits et légumes : ils nécessitent jusqu’à 24 pesticides pour répondre à la soi-disant demande du consommateur en terme de couleur ou d’aspect

les vaccins obligatoires : ils permettent de nous prémunir d’éventuelles futures pathologies, ils ont parfois des effets secondaires mais le lien n’est pas prouvé et puis ça fait partie de la balance bénéfice/risque.

les médicaments : molécules chimiques qui guérissent nos bobos avec parfois des effets iatrogènes mais cela fait également partie de la balance bénéfice/risque

la pollution électromagnétique : on en parle, certains se plaignent mais que serait une journée sans son téléphone portable ou sa connexion wifi

Je n’aurais pas du regarder cette très mauvaise émission avant d’aller dormir, certes, je suis calmé, mais j’ai de nouveau froid à l’intérieur de mon corps et je n’arrive pas à digérer la pomme que je croquais à la place d’un savoureux morceau de chocolat. Je vais retourner faire un peu de Taï-Chi ou me mettre en auto-hypnose ou respirer profondément une huile essentielle (bio ?) qui me rappellera mon endroit de confort.

Peler vos pommes !!!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s