La chance de respirer

Il y a toujours des émissions intéressantes sur ARTE. Hier soir, juste pour me mettre des idées saines en tête avant d’aller dormir, j’ai regardé une émission sur l’air que l’on respire, ce qui a un lien indirect avec les odeurs et le HOT système. J’ai du mal lire le titre ou je n’ai sans doute pas voulu comprendre car il s’agissait en fait de la pollution de l’air sur terre. Je vous ai déjà parlé de la qualité de l’air à Pékin et des conditions de vie pour ces gens. J’ai été totalement sidéré par la réalité mondiale de ce fléau qui nous touche et qui est directement du à l’activité humaine. Le plus drôle est à la fin du documentaire quand ils expliquent que cette pollution ne respecte pas les frontières (c’est comme les nuages radioactifs de Tchernobyl) et que les USA reçoivent en retour la pollution venue de Chine. J’ai vraiment très mal dormi.

L’air et l’eau sont les biens les plus précieux que la nature nous a confié et nous les détruisons plus vite qu’ils ne peuvent se régénérer. Nous les détruisons au nom d’un Dieu appelé ARGENT qui doit nous permettre de satisfaire nos besoins primaires : boire, manger, thermoréguler et se reproduire. Un nouveau besoin primaire est né auxquels nos ancêtres n’avaient jamais pensés, c’est  RESPIRER. Il faudra bientôt de l’ARGENT pour pouvoir encore avoir le droit de RESPIRER.

Ce documentaire m’a rappelé cette héroïne de bande dessinée dans la série les Mondes d’Aldebaran, cycle 3, qui revient sur terre et se promène à Paris. Les gens doivent porter des masques pour se promener à l’extérieur. Non, ce n’est plus de la science fiction. Je passe sur les conséquences physiologiques d’un tel environnement pour l’être humain (cancers, maladies respiratoires, …) qui font certainement le bonheur de l’industrie pharmaceutique. Je m’arrête plutôt sur les conséquences psychologiques indirectes de cet état de fait. Dans le documentaire, on voit une famille à Pékin dont la petite fille est bien contente quand elle peut se promener à l’extérieur une à deux fois par mois. Le reste du temps, elle reste enfermée avec des purificateurs d’air (qui consomment de l’électricité et qui font tourner les centrales au charbon !!). Je n’ose imaginer l’endoctrinement de masse nécessaire pour permettre à ce système de continuer à fonctionner. Où est le point de rupture ? Je me pose la même question pour nos civilisations dites démocratiques, l’endoctrinement est beaucoup plus subtile, l’individu vit sous un état d’hypnose permanent qui lui font oublier les fondements essentiels de la vie. Je rappelle que plus nous sommes soumis à un état de stress, plus nous acceptons facilement les suggestions proposées.

Et moi, je suis là avec mes petites huiles essentielles, occupé à chercher une odeur aimée pour aider les gens à supporter le stress de la vie quotidienne, pour leur dire c’est bien, continuer, vous êtes sur le bon chemin, tout va bien, RESPIREZ profondément.

Ce travail n’a pas de sens, je vais immédiatement me reconvertir et vendre des cannettes parfumées au Pékinois. Sur l’étiquette on pourra lire (en chinois) : « AIR frais garanti pur, bio, parfumé à la lavande sauvage, à consommer avec modération, exiger un produit marqué CE, etc.. ». Bien entendu, les cannettes ne seront pas consignées.

Sur ce, je vais aller me promener dans la campagne et respirer un grand bol d’air.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s