Mes voeux 2016 pour l’hypnose

J’ai sous les yeux un dossier du mois (7 pages du magazine TOP santé de janvier 2016) avec comme titre : « l’Hypnose, une thérapie reconnue ». On y cite des extraits d’interview de Mme Faymonville, du Dr Sylvie Vrignaud anesthésiste, du Dr Benhaiem et de Jean-Michel Jakobowicz. On y apprend principalement que l’hypnose à l’hôpital est de plus en plus utilisée, que l’autohypnose est quelque chose d’efficace et puis on vous montre quelques belles images et 4 références de livre.

Ouvrons la parenthèse.

C’est merveilleux, avec un contenu aussi riche, les lectrices du premier mensuel féminin sont totalement et objectivement informées ! A 55 ans, c’est la première fois que je feuillette ce genre de magazine et j’ai totalement été surpris par le ton directif des titres comme :  » j’arrête les mauvais sucres, je choisis les bons sucres ». Cela me fait directement penser à des suggestions hypnotiques. Je n’émet pas de jugement sur le contenu rédactionnel des articles mais je suis interpellé par le ton général de ce magazine ou on vous dit ce qui est bon pour vous.

Fermons la parenthèse.

Bien entendu, je suis content que l’on parle de l’hypnose autrement qu’à travers des spectacles de Messmer. Mais j’ai une crainte pour le futur, c’est la mainmise totale de la médecine sur quelque chose qui appartient à tous et qui est aussi naturel que respirer ou manger. Mon point de vue est que l’hypnose est avant tout un outil inné qui permet à l’individu de reprendre contact avec lui-même, de retrouver son autonomie. Je trouve tellement merveilleux la façon dont la médecine et la psychiatrie ont écarté l’utilisation de l’hypnose au début du XXème siècle et comment maintenant ils redécouvrent et glorifient cette même technique thérapeutique. Je comprend bien la démarche hypnotique dans le cadre chirurgical, James Esdaile en a été le précurseur, rappelons cependant qu’il utilisait le magnétisme animal (dans son cas des passes longues et répétitives sur le corps éthérique). le même Magnétisme animal qui avait été condamné en France par l’Académie de Médecine. Je comprend moins bien cette même démarche dans le cadre de consultations de 10 min interrompues par les coups de fil et les gens qui toussent dans la salle d’attente.

Dans l’article, on apprend que l’hypnose a réapparu aux Etats-Unis grâce à Milton Erickson dans les années 60 et 20 ans plus tard chez nous. Je n’ai rien contre l’hypnose Ericksonienne, et elle convient sans doute à un grand nombre, mais ce n’est pas ma culture. C’est une hypnose née dans un contexte et à une époque bien particulière. On ne touchait pas, on était non directif, on était totalement permissif, etc… En tout cas, c’est l’enseignement actuel mais ce n’est pas ce qui ressort de mes lectures des séances de Erickson.

Je ne prône pas le retour aux flashs, aux coup de gong et aux dormez impératifs de Faria mais bien l’utilisation d’une hypnose respectueuse qui utilise réellement les sens et le vocabulaire de la personne pour lui permettre de trouver elle-même ses solutions. L’hypnose actuelle est devenue totalement intellectuelle et en appelle par conséquent au conscient, ce qui est en contradiction totale avec la démarche hypnotique. L’induction est une simple formalité, j’en connais des dizaines et chaque école développe ses techniques. Chaque individu est différent et c’est cette différence qui dicte la voie pour aller vers l’état hypnotique. Pour certains ce sera directif et pour d’autres plus permissif, ce sera toujours en vue de montrer le chemin et de permettre à la personne de se prendre en charge. Je sais, je nage en pleine utopie dans un monde ou la responsabilité individuelle est quasiment disparue, ou on vous dit par matraquage continu ce que vous devez manger, comment vous devez vous soigner, ce qui est bon pour vous. Cela me rappelle cette citation « apprenez à penser par vous-même ou d’autres le feront pour vous ».

J’en viens à l’autohypnose, qui est en soi l’outil que je prône pour tous. J’ai donné de nombreux ateliers et j’ai enseigné de multiples méthodes pour entrer en autohypnose. Hélas, cela marche un temps et puis les gens oublient, ramenés bien souvent malgré-eux dans le torrent des soucis journaliers. De plus notre société veut des gens éveillés, alertes, sur la brèche 24h sur 24. On n’a pas le temps de prendre du temps. Et pourtant, Mr Picard, celui qui fait le tour du Monde avec son avion solaire, il pilote pendant plusieurs jours et il se maintient physiquement et intellectuellement grâce à ????. Les enjeux sont énormes et c’est grâce à ces petites séances d’autohypnoses que le projet tient la route. Bien heureux, l’élève au fond de la classe, près du radiateur qui regarde passer les nuages et les avions solaires !!

Au départ, pour faciliter l’utilisation de l’autohypnose, je demandais aux personnes de se procurer un objet, un bijou et je réalisais un ancrage à partir de ce dernier.

Le fait d’utiliser maintenant avec le HOT système une odeur aimée, rend le changement d’état instantané et l’ancrage en est grandement facilité. Il y a bien entendu aussi des inconvénients, mais je crois beaucoup à la mise en commun des idées pour faire avancer ce concept. « Je ne sais rien, j’essaie, je mets en commun, on avance ».

Mon but, à travers le HOT système est d’apprendre, d’échanger, de partager et surtout de collaborer afin de rendre cet outil utilisable par tout un chacun.

Mes voeux en 2016 pour l’hypnose, ce sont la mise en commun, l’échange des succès, des erreurs, la collaboration et non la lutte épuisante et improductive pour des croyances, des écoles, des idéaux, des cultures d’un autre siècle. C’est continuer à se former et à apprendre. C’est utiliser au mieux cet état hypnotique pour sortir du cadre et ouvrir de nouvelles voies.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s