La madeleine de Proust

Un ami bienveillant mais surtout très taquin me dit : « mais c’est quoi ton hypnomachin-chose dont tu parles tout le temps ». L’air de rien, c’est une bonne question car cela m’oblige à être plus synthétique.

Après une longue réflexion, je me surprend à lui dire : « c’est une synergie entre la Madeleine de Proust, le conditionnement Pavlovien, la méthode Coué et l’effet placebo ».

Je m’explique :

La synergie : en aromathérapie, c’est un mélange d’huiles essentielles dont les effets cumulés sont plus importants que la somme des effets individuels.

Madeleine de Proust : Cette expression fait allusion à ces petits actes, petits évènements, odeurs, sensations qui, instantanément, font ressurgir de notre mémoire de lointains souvenirs, souvent chargés d’émotion. Et si on les affuble de l’appellation madeleine de Proust, c’est parce que, dans « Du côté de chez Swann », le premier tome de « À la recherche du temps perdu », l’auteur évoque une telle remontée de souvenirs.

Méthode Coué : Coué était un pharmacien qui ne manquait pas de valoriser les prescriptions emportées par les patients en disant par exemple :  » c’est un très bon médicament, il agit très vite et est très efficace ». Il est à l’origine de la méthode : « Tous les jours, en toutes circonstances, je vais de mieux en mieux ». sa méthode est toujours enseignée dans certains cours d’hypnose.

Conditionnement Pavlovien : matériel de base : une clochette, un chien, de la nourriture. Vous agitez la clochette chaque fois que vous présentez la nourriture au chien, il salive. Après quelques répétitions, vous agitez la clochette sans donner la nourriture, le chien salive.

L’effet placebo :  (du latin : « je plairai ») est défini comme l’écart positif constaté entre le résultat thérapeutique observé lors de l’administration d’un médicament et l’effet thérapeutique prévisible en fonction des données strictes de la pharmacologie. Son inverse est l’effet nocebo.

Donc, pour résumer, le HOT système est une synergie entre une odeur aimée (Madeleine de Proust), un applicateur à bille que l’on ouvre pour sentir l’odeur (Pavlov avec la clochette), un ancrage sous hypnose (la méthode Coué) et un comportement modifié sans médicament(effet placebo).

L’effet Madeleine de Proust et l’importance de l’odorat sont assez bien illustrés dans cette courte vidéo tirée du universcience-tv dans une émission appelée vice-versa. Ce sont deux scientifiques qui viennent nous parler de l’odorat comme sens du futur.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s