Hypnose olfactive et huiles essentielles (1)

Au cours de mes différentes formations et suite à différentes expériences, j’ai eu l’occasion de découvrir un lien intéressant entre les phénomènes hypnotiques et les huiles essentielles. Il n’est bien entendu pas question d’ingérer ou de sniffer des substances pour provoquer une quelconque forme de transe paradisiaque mais bien par le simple odorat de provoquer un conditionnement qui peut aider dans certains moments de la vie.

Un exemple simple illustrera parfaitement mon propos. Lorsque, dans la rue, vous passez devant une boulangerie et que vous sentez l’odeur du pain cuit, vous êtes soudain envahi par une pulsion d’entrer et d’acheter. Les grandes surfaces l’ont bien compris et elles ont quasiment toutes placé des fours de cuisson dans leur espace de vente. L’odorat est un sens très particulier qui éveille directement notre mémoire inconsciente sans passer par différents filtres. Cet aspect technique sera développé dans un autre article.

Ma première idée a donc été de m’en servir à titre personnel pour mettre en place des ancrages. Ce fut un véritable succès. Je ne me suis pas arrêté en si bon chemin et j’ai donc continué mes recherches et mes formations.

UN UNIVERS A TROIS DIMENSIONS

Voilà comment je qualifierais mon approche du phénomène et les différents protocoles développés :

  1. l’aspect odeur : nous avons sélectionné à travers différents tests et en tenant compte des notions de note de tête, coeur et fond, une liste de 15 huiles essentielles sur base uniquement de l’odeur. Le but est simplement pour la personne de trouver une odeur, suivant un protocole bien spécifique, et d’utiliser cette odeur comme ancrage. La personne dispose de cette odeur en permanence avec elle et peut s’en servir en toutes circonstances (sauf plongée sous-marine !!!) pour activer une suggestion post-hypnotique. Cette odeur est durable et psycho-dégradable. Un jour, la personne perdra ou oubliera son flacon mais elle conservera le déclencheur post-hypnotique. Nous sommes dans du conditionnement pavlovien pur.
  2. l’aspect thérapeutique : certaines huiles ont des propriétés thérapeutiques avérées et elles peuvent aider dans certaines pathologies traitées par hypnose. Le but est donc d’associer une huile particulière à une pathologie. A nouveau, les personnes sont différentes et réagissent très différemment à l’action de ces huiles aussi, un panel d’huiles propres à la pathologie est proposé à la personne qui va devoir choisir. Ensuite, le principe est le même que ci-dessus.
  3. l’aspect émotionnel : en olfactothérapie ®, le travail est au départ principalement centré sur l’aspect émotionnel. Il est alors parfois utile de s’aider d’une huile pour faciliter la remontée émotionnelle chez la personne durant l’interview préliminaire et ensuite passer au traitement hypnotique. A nouveau, une sélection bien précise d’huiles a été faite et un protocole strict est à respecter.

    Il faut bien entendu toujours respecter les précautions d’usage propres aux huiles essentielles (femme enceinte, enfants en bas âge, surdosage, …).