Apprendre à se jeter à l’eau

Grâce à mon fils, j’ai découvert, il y a quelques années, le théâtre d’improvisation. Ce théâtre permet aux jouteurs (les improvisateurs) de se jeter dans l’arène avec juste 20 secondes de préparation. Le but est de construire une histoire, si possible drôle, avec des partenaires de votre équipe ou de l’équipe opposée. Il y a un thème fixé par l’arbitre au départ. L’essence même de l’improvisation est la collaboration. Les jouteurs vont, en respectant de nombreuses règles, amener le spectateur dans un délire verbal et gestuel.

Le spectacle est très scénarisé au départ, décorum, arbitre, vareuses, chants, jingle, etc…

Le lien avec les autres formations me direz-vous ?

Eh bien, justement, pour se lancer il faut faire abstraction de son conscient et y aller comme un enfant. C’est réellement pour moi un espace de complète créativité pour l’inconscient qui va pouvoir s’exprimer complètement dans des lapsus et des gestuelles frisant parfois le ridicule. C’est un exercice complet de lâcher-prise au niveau individuel et l’occasion de communiquer avec l’autre au-delà du verbal. L’esprit de groupe est très important, les équipes sont très soudées et la compétition laisse la place à la collaboration.

Comme pour les autres disciplines, je reviendrai plus particulièrement sur les apports de cette pratique dans la vie quotidienne et professionnelle.